Mister Arkadin

LJC DU 16 FÉVRIER 2017 : DU NOUVEAU SUR ALFRED HITCHCOCK

15 Février 2017, 00:34am

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 16 juillet 2017, que je devrais diriger, est Pierre-Julien Marest (éditeur et critique de cinéma), à l’occasion de la sortie de deux livres aux Éditions Marest : Warhol / Hitchcock et Ferme les yeux et vois ! (46 textes d’Alfred Hitchcock).

Il sera aussi question de l’actualité, des films (notamment "La La Land", de Damien Chazelle), des disparitions (notamment Debbie Reynolds), des publications, des manifestations, etc.


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30, et le jour suivant, de 16 heures à 17 heures 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

Par satellite :
Sur les bouquets satellite Canalsat (canal 199 pour la mosaïque des radios et canal 641 pour l'accès direct à Radio Courtoisie) et TNTSAT.

------------

Voir les commentaires

LJC DU 19 JANVIER 2017 : PHILIPPE D’HUGUES, SUR JEAN-PAUL TÖRÖK

3 Février 2017, 14:13pm

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 19 janvier 2017 (enregistrement [1]), que j’ai dirigé, était Philippe d’Hugues (critique et écrivain), pour un hommage à Jean-Paul Török (critique, écrivain, co-fondateur et ancien patron du "Libre journal du cinéma" ; 17 octobre 1936 - 3 janvier 2017).

A aussi été évoquée l’actualité :

- des films : "Manchester by the Sea" (Kenneth Lonergan) ;

- des périodiques :

"Le Bulletin célinien", n°391 (décembre 2016) et 392 (janvier 2017)

"Les scandales du showbizz. La face cachée des stars", n°3 d’une nouvelle série du "Crapouillot"

"Jeune Cinéma" (n°377, décembre 2016 ; n°H.S. sur Alice Chardère)

"Positif" (n°670, décembre 2016), avec notamment une nécrologie d’Andrzej Wajda (par Hubert Niogret)

"La Nouvelle Revue d’Histoire" (n°87, novembre / décembre 2016, « Indomptable Hongrie »), avec notamment la chronique « La caméra explore le temps », par Philippe d’Hugues

"André Beucler et le cinéma", n°5 de "Plaisirs de Mémoire et d’Avenir", cahiers de l’association André Beucler

- des livres :

"L’Énigme du lundi de Pâques", roman d’Henri Béraud, aux éditions Auda Isarn

"Ciné-méta-graphiques (Le cinéma ne se rend pas II)", de Ludovic Maubreuil, aux éditions Alexipharmaque

"L’Enfant de la nuit", de Robert Brasillach, réédition aux éditions Pardès

- des manifestations cinématographiques :

Les Dieux du stade de Leni Riefensthal à l’Institut Lumière de Lyon, dans le cadre du 4ème festival « Sport Littérature Cinéma ».

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la station, librement pendant une semaine, dans les archives pour les adhérents, ensuite. Scripts des anciennes émissions (2005-2014).

[2] Rappel d’un site qui permet de se tenir au courant des décès dans les milieux du cinéma (2017 personnalités décédées depuis le début de l’année) : 2016 ; 2017.

---

Voir les commentaires

LJC DU 19 JANVIER 2017 : JEAN-PAUL TÖRÖK

18 Janvier 2017, 00:49am

Publié par Mister Arkadin

Le jeudi 19 janvier 2017, Philippe d’Hugues rendra hommage au co-fondateur du "Libre journal du cinéma" (LJC), Jean-Paul Török (17 octobre 1936 – 3 janvier 2017 ; critique, scénariste et réalisateur), décédé récemment, dans le cadre d’une émission que je devrais diriger, en compagnie de Jérôme Lafarge.

Nous reviendrons peut-être sur le bilan de l’année 2016.


Il sera aussi question de l’actualité, des films, des autres disparitions (notamment Debbie Reynolds [actrice], Michel Déon [écrivain]), des publications ("La Nouvelle Revue d’Histoire"), des manifestations (présentation du film d’Emir Kusturica, Underground, par l’écrivain et éditeur Slobodan Despot, à Viroflay le 27 janvier 2017), etc.


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions de 16 heures à 17 heures 30 et la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

Par satellite :
Sur les bouquets satellite Canalsat (canal 199 pour la mosaïque des radios et canal 641 pour l'accès direct à Radio Courtoisie) et TNTSAT.

------------

Voir les commentaires

AUDREY ET LUCAS PROUVENT QU'ILS EXISTENT

9 Janvier 2017, 23:27pm

Publié par Mister Arkadin

Au cas où l'antipathie que nous pourrions avoir pour le FN deviendrait trop forte, les gens biens, i.e. les cinéastes "de gauche", les journaux sérieux (bien que quasiment personne ne leur fasse plus confiance) et les politiques progressistes, se chargent de nous donner furieusement envie de le défendre sur certains points. La ministre de la Culture, en pilotage automatique, vient d'enfourcher l'inusable cheval de bataille de la "liberté d'expression", comme elle le fit pour le rappeur qui appelait à s'amuser lors des commémorations de Verdun. Tout appel à la censure m'est a priori désagréable. Si c'est ce qu'ont fait les gens du FN, en plus de s'étonner qu'un film qui prend pour cible un parti d'opposition ayant le vent en poupe à deux mois de l'élection majeure soit financé sur deniers publics (non par l'Avance sur recettes, nous informe Libération, mais tout de même par des chaînes vivant de la Redevance), ils ont eu tort, d'autant que ce film de propagande ne leur nuira probablement guère (1).

En revanche, alors que je ne trouvais pas forcément tous les arguments de Lucas Belvaux de mauvaise foi (sans doute en vertu d'un préjugé favorable pour ce réalisateur que j'aime bien, surtout depuis sa trilogie et l'hilarant Pour rire !, principalement) (2), l'article de Libération, dont je laisse aux lecteurs deviner de quel côté il se range, me fait découvrir le Tartuffe : outre que Belvaux s'applique à y donner raison au réprouvé Reynouard (3), j'y apprends que lui et son coscénariste Jérôme Leroy (qu'on espérait occupés à d'autres besognes) ont appelé le parti de leur blonde égérie le Rassemblement national populaire, soit l'un des deux principaux partis de la Collaboration (celui de Déat). Avant même de voir le film, on peut donc en déduire qu'il ne s'en tient pas à "la réalité" (pour parler comme cette chère Audrey), il diffame.

---

Notes :

(1) Aucun des films de Belvaux n'a dépassé 350.000 entrées en France ; gageons qu'il en sera de même pour celui-ci, pour autant qu'il ne boive carrément pas la tasse.

(2) Son 38 témoins, balourde métaphore sur l'inaction vis-à-vis de la Shoah, m'avait déjà fait regretter que Belvaux ne s'en tienne pas au genre dans lequel il excelle, la comédie - Rapt et les volets tragiques de sa trilogie n'étaient pas mal, ceci dit. Mi-figue, mi raison, son dernier film, Pas son genre, était en partie foiré, pour ne pas dire foireux.

(3) « On ne débat pas avec ces gens-là, leur tactique est toujours de décrédibiliser les contradicteurs [...] [etc.] » : n'est-ce pas çui-qui-dit-qui-est,  comme on disait dans la cour de récréation ?

---

Complément :

L'affiche du film, est-ce un paradoxe, est très séduisante et ne joue pas sur les teintes brunes et les visages fermés, voire butés, ressort habituel pour dénoncer "le-retour-des-heures-les-plus-sombres" :

Voir les commentaires

LJC DU 22 DÉCEMBRE 2016 : 15 ANS DE CINÉMA VUS PAR PHILIPPE D’HUGUES ET LE LJC

24 Décembre 2016, 18:39pm

Publié par Mister Arkadin

Le jeudi 22 décembre 2016, Philippe d’Hugues a fait ses adieux aux auditeurs en tant que patron du "Libre journal du cinéma" (LJC).

Il a consacré cette dernière émission (enregistrement), à laquelle j’ai participé, ainsi que Marie-Noëlle Tranchant (critique de cinéma au Figaro) et Alain Paucard (écrivain), à un bilan du cinéma de ses quinze dernières années (2000-2016).

Des listes des films les plus marquants de cette période ont été données :

- par Philippe d’Hugues : "Sarabande", d’Ingmar Bergman ; "Les Amours d’Astrée et Céladon", d’Éric Rohmer ; "La Religieuse portugaise", d’Eugène Green ; "Les Mystères de Lisbonne", de Manoel de Oliveira ; "L’Étrange affaire Angelica", de Manoel de Oliveira ; "L’Île", de Pavel Lounguine ; "L’Arbre de vie" ("The Tree of Life"), de Terrence Malick ; "Katyn", d’Andrzej Wajda ; "Good Bye, Lenin !", de Wolfgang Becker ; "Moonrise Kingdom", de Wes Anderson ; "Blancanieves", de Pablo Berger ; "Ida", de Paweł Pawlikowski ; "Leviathan", d’Andreï Zviaguintsev ; "La Sapienza", d’Eugène Green ; "Les Autres", de Florian Henckel von Donnersmarck ; "Il Divo", de Paolo Sorrentino ; "Minuit à Paris", de Woody Allen ; "Le Ruban blanc", de Michael Haneke ;

- par Alain Paucard (« Les films les plus puissants ») : "La Chute du faucon noir", de Ridley Scott ; "Black Book", de Paul Veroeven ; "Miami Vice", de Michael Mann ; "La Vie des autres", de Florian Henckel von Donnersmarck ; "L’Île", de Pavel Lounguine ; "Katyn", d’Andrzej Wajda ; "L’Élite de Brooklyn", d’Antoine Fuqua ; "Drive", de Nicolas Winding Refn ; "Snowpiercer",de Bong-joon Ho ; "Leviathan", d’Andreï Zviaguintsev ; "’71", de Yann Demange ; "Sicario", de Denis Villeneuve ;

- par Pascal Manuel Heu : "Mulholland Drive", de David Lynch ; "Le Nouveau Monde", de Terrence Malick ; "Apocalypto", de Mel Gibson ; "Chansons du deuxième étage", de Roy Andersso ; "Memories of Murder", de Bong-joon Ho ; "Nos meilleures années", de Marco Tullio Giordana ; "Black Book", de Paul Veroeven ; "La Chute", d’Oliver Hirschbiegel ; "Only Lovers Left Alive", de Jim Jarmusch ; "Blood and Bones", de Yoichi Sai ; "Les Plages d’Agnès", d’Agnès Varda ; "Gran Budapest Hotel", de Wes Anderson ; "Tabou", de Michel Gomes ; "Oslo, 31 août", de Joachim Trier ; "Le vent se lève", de Hayao Miyazaki ; "Manchester by the Sea" de Ken Lonergan ; "The New Demon", de Nicolas Winding Refn ; "Katyn", d’Andrzej Wajda.

Il a aussi été brièvement question de l’actualité, des films ("Manchester by the Sea", de Kenneth Lonergan), des disparitions (Michèle Morgan, actrice ; Zsa Zsa Gábor, actrice) [1], des publications (revue "La Septième Obsession"), etc.

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la station, librement pendant une semaine, dans les archives pour les adhérents, ensuite. Scripts des anciennes émissions (2005-2014).

---

 

Voir les commentaires

LJC DU 22 DÉCEMBRE 2016 : PHILIPPE D’HUGUES

21 Décembre 2016, 13:57pm

Publié par Mister Arkadin

Le jeudi 22 décembre 2016, Philippe d’Hugues fera ses adieux aux auditeurs en tant que patron du "Libre journal du cinéma" (LJC).

Il dirigera cette dernière émission de l’année, à laquelle je participerai sans doute, ainsi que Marie-Noëlle Tranchant, Jérôme Besnard et Alain Paucard.

Un bilan du LJC sera esquissé, ainsi que du cinéma de ces quinze dernières années (2000-2016).

Il sera peut-être aussi question de l’actualité, des films ("Manchester by the Sea"), des disparitions (en premier lieu Michèle Morgan, dont la nécrologie dans Le Figaro du 21 décembre est signée Philippe d’Hugues), des publications, etc.


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions de 16 heures à 17 heures 30 et la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

Par satellite :
Sur les bouquets satellite Canalsat (canal 199 pour la mosaïque des radios et canal 641 pour l'accès direct à Radio Courtoisie) et TNTSAT.

------------

 

Voir les commentaires

LJC DU 24 NOVEMBRE 2016 : JEAN OLLÉ-LAPRUNE

23 Novembre 2016, 11:05am

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 24 novembre 2016, dirigé par Philippe d’Hugues, assisté par Philippe Ariotti, et auquel je participerai peut-être, est Jean Ollé-Laprune (directeur cinéma et cocréateur de "FilmoTV" [1]), à propos du documentaire de Bertrand Tavernier, Voyage à travers le cinéma français.

Il sera également question de l’actualité, des films, des disparitions, des publications, etc.

---

Note :

[1] Ce site est présenté dans le dernier bulletin du syndicat français de la critique (n°49, novembre 2016, p.14-15).


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions de 16 heures à 17 heures 30 et la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

Par satellite :
Sur les bouquets satellite Canalsat (canal 199 pour la mosaïque des radios et canal 641 pour l'accès direct à Radio Courtoisie) et TNTSAT.

------------

Voir les commentaires

OUBLIÉS ET MÉCONNUS DE LA CRITIQUE (2), (3) et (4)

20 Novembre 2016, 20:58pm

Publié par Mister Arkadin

Alors que paraît le quatrième volet de ma série "Oubliés de la critique", dans le n°49 de la Lettre du Syndicat français de la critique, je me rends compte qu'autant j'avais déjà annoncé le premier, autant je ne l'avais pas fait pour les deuxième et troisième.

Voici un récapitulatif d'ensemble :

- « Histoire de la critique : Oubliés et méconnus (1) » (Marc Allégret, Roger Blin, André Cayatte, Maurice Cloche, André Daven, Henri Decoin, Henri Diamant-Berger, Maurice Diamant-Berger, Carlo Rim, Charles Spaak, Charles Trenet), Lettre du SFCC (Syndicat de la critique de cinéma), n°46, mai 2015, p.22-23.

- « Histoire de la critique : Oubliés et méconnus (2) : "Dynasties" » ("pères et oncles de" : Miguel Almereyda, Louis Aurenche, Henri Clouzot, Albert Pigasse, René Tavernier, Jean des Vallières, Pierre-Gilles Veber, Pierre Vitoux), Lettre du SFCC (Syndicat de la critique de cinéma), n°47, novembre 2015, p.12-13.

- « Histoire de la critique : Oubliés et méconnus (3) : "L’entre-deux-guerres" » (André Beucler, Albert Bonneau, Benjamin Crémieux, Francis de Croisset, Daniel-Rops, Joseph Delteil, Jean Dorsenne, Michel Georges-Michel, Philippe Hériat, Gérard d’Houville, Francis de Miomandre, Jean Paulhan, René Thevenin, Jean Variot, Léon Werth), Lettre du SFCC (Syndicat de la critique de cinéma), n°48, mai 2016, p.22-23.

- « Histoire de la critique : Oubliés et méconnus (4) : "Figures féminines" » (Céline Arnauld, Germaine Decaris, Germaine Dulac, Eva Élie, Eve Francis, Françoise Giroud et Françoise Holbane, Musidora, Odette Pannetier, France Roche, Robert Spa), Lettre du SFCC (Syndicat de la critique de cinéma), n°49, novembre 2016, p.12-13.

Voir les commentaires

LJC DU 27 OCTOBRE 2016 : ARLETTY

2 Novembre 2016, 01:35am

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 27 octobre 2016 (enregistrement [1]), dirigé par Philippe d’Hugues, assisté par Philippe Ariotti, avec Alain Paucard, et auquel je n’ai pas participé, était David Alliot (écrivain), à propos de son livre Arletty. « Si mon cœur est français » (Éditions Tallandier).

A aussi été évoquée l’actualité :

- des films : "Jack Reacher : Never Go Back" (Edward Zwick), "La Fille inconnue" (Jean-Pierre et Luc Dardenne), "L’Odyssée" (Jérôme Salle) ;

- des reprises : "Les Visiteurs du soir" (Marcel Carné) ;

- des disparitions [2] : Yvan Chiffre (cascadeur, acteur, scénariste et réalisateur ; 3 mars 1936 – 27 septembre 2016), Andrzej Wajda (réalisateur ; 6 mars 1926 – 9 octobre 2016), Pierre Tchernia (journaliste, homme de télévision, acteur et réalisateur ; 29 janvier 1928 - 9 octobre 2016), Yvette Chauviré (danseur et actrice, notamment dans La Mort du cygne), Pierre Étaix (clown, acteur et cinéaste ; 22 avril 1917 – 19 octobre 2016), Danik Patisson (actrice ; 26 mars 1939 – 21 octobre 2016), Michel Delahaye (critique de cinéma, dont les articles, notamment parus aux Cahiers du cinéma, ont été réunis en 2010 chez Capricci sous le titre À la fortune du beau ; acteur et réalisateur ; 21 septembre 1929 – 22 octobre 2016) ;

- des publications ("La Véritable histoire de Jesse James", d’Alain Sanders, Éditions Atelier Fol’Fer).

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la station, librement pendant une semaine, dans les archives pour les adhérents, ensuite. Scripts des anciennes émissions (2005-2014).

[2] Rappel d’un site qui permet de se tenir au courant des décès dans les milieux du cinéma (2017 personnalités décédées depuis le début de l’année) : 2015 et 2016.

---

Voir les commentaires

"LIBRE JOURNAL DU CINÉMA" DU 27 OCTOBRE 2016

14 Octobre 2016, 15:33pm

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 27 octobre 2016, dirigé par Philippe d’Hugues, et auquel je ne participerai sans doute pas, est David Alliot (écrivain), à propos de son livre Arletty. « Si mon cœur est français » (Éditions Tallandier).

Il sera également question de l’actualité, des films, des disparitions, des publications, etc.

---------------

 Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions de 16 heures à 17 heures 30 et la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

Par satellite :
Sur les bouquets satellite Canalsat (canal 199 pour la mosaïque des radios et canal 641 pour l'accès direct à Radio Courtoisie) et TNTSAT.
 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>