Mister Arkadin

AUTRE ÉPOQUE

10 Février 2018, 12:04pm

Publié par Mister Arkadin

Du temps où Altman pouvait côtoyer Bardèche, Lehmann et Vidal Champeaux et Vinneuil, Arnoux Brasillach et Croisset, etc. :

(extrait du quotidien L'Intransigeant, 30 mars 1937, p.7)

Voir les commentaires

LJC DU 21 DÉCEMBRE 2017 : FILMS FRANÇAIS SOUS CONTRÔLE ALLEMAND

19 Décembre 2017, 19:51pm

Publié par Mister Arkadin

Les invités du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 21 décembre 2017 sont Robert de Laroche (éditeur, patron des éditions de La Tour Verte), pour le livre de Christine Leteux qu’il a fait paraître en octobre 2017, Continental Films. Cinéma français sous contrôle allemand, et Philippe d’Hugues (critique et historien du cinéma).

Il sera aussi question du reste de l’actualité, des films (notamment "Tueurs", de François Troukens et Jean-François Hensgens, et "La Villa", de Robert Guédiguian), des disparitions (notamment Johnny Hallyday), des publications et des manifestations cinématographiques diverses.


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30 et le lendemain de 16 heures à 17 heures 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

 

Voir les commentaires

LJC DU 23 NOVEMBRE 2017 : UNE REVUE ET UN CINÉASTE REBELLES

5 Décembre 2017, 14:06pm

Publié par Mister Arkadin

 

Les invités du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 23 juin 2017 (enregistrement [1]), que j’ai dirigé, était Michel Marmin (journaliste, critique et écrivain), au sujet de la revue Matulu (intervention par téléphone), à propos de l’anthologie Matulu (1971-1981), et Jean-Max Méjean (critique de cinéma, à Jeune cinéma et pour le site "iletaitunefoislecinema.com"), à l’occasion de la sortie de son livre L’Atalante (Éditions Gremese).

A aussi été évoquée l’actualité :

- des films : "L’Échange des princesses" (Marc Dugain) ; "The Square" (Ruben Östlund) ; "Diane a les épaules" (Fabien Gorgeart) ; "Chavela Vargas. Icône de la musique mexicaine" (Catherine Gund et Daresha Kyi) ;

- des publications : « Le conservatisme au cinéma », par Ludovic Maubreuil, dans Le Dictionnaire du conservatisme (dir. Christophe Boutin / Frédéric Rouvillois / Olivier Dard, Éditions du Cerf, novembre 2017) ; dossier sur Matulu dans les revues "Éléments" et "Livr’Arbitres" ; "La Culture cinématographique d’un mouvement ciné-club. Une histoire de cinéphilies (1944-1999)", par Léo Souillés-Debats (Éditions de l’Afrhc) ; "Henri-Georges Clouzot. L’Œuvre fantôme", par Claude Gauteur (Éditions LettMotif) [3] ;

- des festivals (Saint-Sébastien).

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la station, librement pendant une semaine, dans les archives pour les adhérents, ensuite. Scripts des anciennes émissions (2005-2014).

[2] Rappel d’un site qui permet de se tenir au courant des décès dans les milieux du cinéma : 2017.

[3] A voir également : un dossier de presse sur Le Corbeau proposée par le site de Philippe Morisson "La Belle Equipe" (« Hommage à l’âge d’or du Cinéma Français à travers les revues d’époque »), notamment à partir d’un recueil factice d’articles du fonds Rondel (département des arts du spectacle de la BnF, disponible sur Gallica).

---

Illustrations sonores :

- Put the Blame on Mame, interprétée par Rita Hayworth dans le film Gilda ;

- Ederlezi, de Goran Bregovic, extrait du film d’Emir Kusturica Le Temps des gitans.

 

Voir les commentaires

LJC DU 26 OCTOBRE 2017 : ART CONTEMPORAIN ET CINÉMA

24 Octobre 2017, 12:34pm

Publié par Mister Arkadin

 

Les invités du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 26 octobre 2017 sont Aude de Kerros (graveur et critique d’art, auteur de L'Imposture de l'Art contemporain. Une utopie financière, aux éditions Eyrolles) et Christine Sourgins (critique d’art, auteur des Mirages de l’art contemporain, aux éditions de la Table ronde), sur les rapports entre art contemporain et cinéma, à l’occasion de la sortie du film The Square, palme d’or au dernier festival de Cannes.

Il sera aussi question du reste de l’actualité, des films, des disparitions (notamment Danielle Darrieux), des publications et des manifestations cinématographiques diverses.


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30 et le lendemain de 16 heures à 17 heures 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

 

 

Voir les commentaires

D'UN HISTORIEN DU CINÉMA TALENTUEUX ET SCRUPULEUX : JEAN-PIERRE JEANCOLAS

12 Octobre 2017, 01:09am

Publié par Mister Arkadin

Décès d'un des meilleurs historiens du cinéma français, Jean-Pierre Jeancolas, également critique (Jeune cinéma, Positif, Politis), dont une heureuse formule ("15 ans d'années trente") a fait la célébrité et dont l’œuvre doit être redécouverte en détails. Je me suis rendu compte en relisant son livre sur le cinéma français du Parlant à l'Occupation que je lui avais emprunté l'idée d'illustrer un livre presque exclusivement avec les annonces promotionnelles pour le cinéma qui paraissaient dans la presse des années 1930 (1920 en ce qui me concerne).

On notera, malgré des convictions politiques clairement affichées (très à gauche, ce qui le conduisait par exemple à détester L'Anglaise et le duc), son permanent souci d'objectivité ; rappelons qu'il étudia minutieusement les mémoires de Claude Autant-Lara, sans se contenter d'anathémiser ce dernier pour avoir pactisé avec le Diable, à savoir le FN. Ainsi, dans un entretien filmé sur l'historiographie du cinéma (cf. https://vimeo.com/95633432, entre les quatrième et cinquième minutes) faisait-il un parallèle relativement honnête entre les histoires du cinéma entreprises par Bardèche et Brasillach d'un côté, par Sadoul de l'autre, aux environs de 1935. 

 

Voir les commentaires

LJC DU 28 SEPTEMBRE 2017 : MÉMOIRES DU CINÉMA, ENTRE CINÉPHILIES ET POLITIQUE

27 Septembre 2017, 14:34pm

Publié par Mister Arkadin

Les invités du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 28 septembre 2017 sont Philippe d’Hugues (critique et historien du cinéma), à l’occasion de la disparition de Gisèle Casadesus (comédienne) et de la sortie d’un film sur Jean-Luc Godard ("Le Redoutable", de Michel Hazanavicius), et Olivier François (journaliste, collaborateur de la revue "Éléments"), à propos de la série d’entretiens filmés avec des cinéphiles diffusée sur Internet par l’association Exil H.

Il sera aussi question du reste de l’actualité, des films ("Faute d’amour", d’Andreï Zvyagintsev), des disparitions (Annette Wademant, scénariste, Harry Dean Stanton, acteur,), des publications et des manifestations cinématographiques diverses.


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30 et le lendemain de 16 heures à 17 heures 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

 

Voir les commentaires

LJC DU 31 AOÛT 2017 : DEUX LIVRES, UNE REVUE, UNE COLLECTION, DES BLOGS

27 Août 2017, 19:19pm

Publié par Mister Arkadin

Les invités du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 31 août 2017 sont Vincent Roussel (critique de cinéma et blogueur, responsable du "Journal cinéma du Dr Orlof", collaborateur des sites "Causeur" et "Culturopoing"), pour son livre La Brigandine. Les dessous d’une collection (Éditions Artus Films), Édouard Sivière (critique de cinéma et blogueur, responsable de "Nigthswimming", collaborateur du site "Kinok" et des "Fiches du Cinéma"), pour son livre L’Esprit "Positif". Histoire d’une revue de cinéma 1952-2016 (Éditions Eurédit), et tous deux pour le blog "Zoom arrière" (« Une machine à remonter le temps du cinéma »).

Il sera aussi question du reste de l’actualité, des films, des disparitions (notamment Jerry Lewis), des publications et des manifestations cinématographiques diverses.

 


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30 et le lendemain de 16 heures à 17 heures 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

---------------------------

 

Voir les commentaires

LJC DU 3 AOÛT 2017 : HOMMAGES À DEUX GLOIRES DU CINÉMA FRANÇAIS

31 Juillet 2017, 21:40pm

Publié par Mister Arkadin

 

Les invités du "Libre journal du cinéma" (LJC) du jeudi 3 août 2017 sont Marie-Noëlle Tranchant (journaliste et critique de cinéma au Figaro) et Arnaud Guyot-Jeannin (écrivain, auteur des Visages du Cinéma. 35 portraits non conformistes, aux éditions Xénia, et de L’Avant-garde de la Tradition aux éditions Pierre-Guillaume de Roux, et journaliste, collaborateur du site "Boulevard Voltaire" et du "magazine des idées" Éléments), pour un hommage à deux comédiens récemment disparus : Jeanne Moreau (23 janvier 1928 – 31 juillet 2017) et Claude Rich (8 février 1929 – 20 juillet 2017).

 

 

Il sera aussi question du reste de l’actualité, des films, des disparitions (notamment Debbie Reynolds et Martin Landau), des publications et des manifestations cinématographiques diverses.

 


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30, et le jour suivant de 16 heures à 17 heures 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.fr ; 01.46.51.00.85).

Radio Courtoisie en modulation de fréquence (MHz) :
Paris et Ile-de-France, 95,6 | Caen, 100,6 | Chartres, 104,5 | Cherbourg, 87,8 | Le Havre 101,1 | Le Mans, 98,8.

------------

 

Voir les commentaires

« SE LAISSER FILMER PAR SON MARI », « LE NANNI MORETTI DE LA SEINE », « COMME DANS LES FILMS PORNOS », « DES FILMS DÉBILES EN RELIEF » « AU MOMENT DE LA SORTIE DE LA GUERRE DES ÉTOILES »

2 Juillet 2017, 13:56pm

Publié par Mister Arkadin

Extraits des Lumières du ciel, roman d’Olivier Maulin (Paris, Éditions Balland, 2011)

 

p.53 :

- Ta gueule, baise-moi.

- Tu charries, Bérangère…

J’ai obtempéré. Je l’ai prise sur le tapis épais. Elle en rajoutait dans la volupté. Elle fermait les yeux en couinant, elle disait oh oui, plus fort, va-z-y, prends-moi, et puis des cochonneries aussi, qu’on peut pas répéter. Son truc, c’était d’imaginer que des dizaines d’inconnus la regardaient en train de faire l’amour. C’est ça qui l’excitait. Chacun ses fantasmes, après tout. Mais du coup elle faisait du théâtre, elle se trémoussait, se léchait le bout des seins comme dans les films pornos. Elle jouait pour son public imaginaire. Parfois, dans le feu de l’action elle leur parlait même, aux inconnus ! Elle disait : Regardez-moi, les gars ! Ça vous excite, bande de porcs ! J’étais obligé de ramener à la raison.

 

p.93-94 :

[…] il ne circulait qu’à scooter. Il sillonnait la ville sous les nuages blancs, se baladait des heures entières, slalomait entre le Louvre et les Invalides, un casque en cuir sur la tête, des lunettes d’aviateur sur le nez, ses longs cheveux au vent. C’était un peu le Nanni Moretti de la Seine, Dédé.

 

 

 

p.118 :

[…] on lui donnait des nouvelles du pays. Il était largué sur à peu près tout. Il connaissait à peine le nom du président de la République. On lui parlait des caméras de vidéo-surveillance installées à chaque carrefour, de l’ADN comme idéal social, des films débiles en relief que l’on regarde avec des lunettes de mongolien, de drones qui surveillent les banlieues, des salaires des ministres, de la corruption généralisée, des fusillades quotidiennes à la Kalachnikov, des progrès du génie génétique, des nanoparticules… on lui foutait les boules ! Il écarquillait les yeux.

 

p.130 :

Dix ans de confessions avaient progressivement rempli son âme de boue, de sperme, de mensonges. Un matin, comme des toilettes bouchées, elle avait fini par déborder. Sa pénitente du moment, des sanglots dans la voix, lui murmurait à travers le grillage qu’elle prenait un plaisir coupable à se laisser filmer par son mari pendant qu’elle commettait le pêché solitaire. Il s’était levé, lui avait annoncé qu’elle finirait rôtie en enfer, était sorti du confessionnal, avait quitté l’église.

 

p.132 :

Il était né en 1977, au moment de la sortie de La Guerre des étoiles sur les écrans français. Son père avait d’abord voulu l’appeler Obi-Wan Kenobi, mais l’employée d’état-civil s’y était opposée. Au bout d’une heure de négociation, ils étaient arrivés à un compromis. C’est ainsi qu’il s’appelait Anakin Lefebvre, ce qui, après tout, était toujours mieux que Obi-Wan Kenobi Lefebvre.

 

p.185 :

Deux grosses poutres en bois traversaient le salon. Une corde était attachée à l’une d’elle, terminée par un nœud de pendu ! Elle était figée au milieu de la pièce comme dans un film d’horreur.

---

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>