Mister Arkadin

CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 7 MAI 2011

6 Mai 2011, 23:02pm

Publié par Mister Arkadin

Rattrapages et corrections :

« Tout et son contraire » (Philippe Vandel), France Info, 2, 7, 15, 16 février, 7 mars, 4, 18, 27 et 28 avril 2011, à 8h49 – Rediffusion à 10h47, 13h17, 16h47, 22h47, 19h17 et 00h47 : « Francis Perrin n’est pas (seulement) un rigolo » ; « Jean-Pierre Dionnet : "La fin du monde, nous la vivons tous les jours" » ; « Le patron de MK2, Marin Karmitz » ; « Claude Zidi, réalisateur de "Ripoux Anonymes" » ; « Charlotte Rampling : "Pourquoi vouloir travestir la nature ?" » ; « Gilles Jacob : "Je ne me vois ni éminence, ni grise..." » ; « Patrice Leconte : "Inventer le film inusable de son vivant, c’est top !" » ; « Yamina Benguigui présente "Aïcha 2, un job à tout prix" » ; « Bruno de Stabenrath raconte son enfance et ses débuts au cinéma » ; « Christophe, le demi-dieu de la presse branchée »

« Dossier du jour », France Culture, mardi 26 avril 2011 : « 25 ans après, des cinéastes filment Tchernobyl »

« Libre journal de la Résistance » (Martial Bild), Radio Courtoisie, mercredi 27 avril 2011, de 19h30 à 21h00 : « Chronique culturelle de Pierre de Laubier : Stanley Kubrick (1928-1999) »

France Culture (« Plateformes »), mai 2011 : « Pierre Étaix. Burlesque poétique français » (Cinémathèque de Toulouse, 5 avril 2011)


Émissions radiophoniques sur le cinéma de la semaine en cours :

« Jusqu’à la lune et retour » (Aline Pailler), samedi 7 mai 2011, de 21h30 à 22h00 : Nathalie Bourgeois (directrice des activités pédagogiques de la Cinémathèque française – Musée du cinéma » ; « Des films sélectionnés par Marie Bobine pour les enfants »

« L’atelier » (Vincent Josse), France Inter, samedi 7 mai 2011, de 19h20 à 20h00 : Rencontre avec Marie-France Pisier (actrice), chez elle, en mai 2008

« Europe 1 Week-end » (A.Caron), Europe 1, dimanche 8 mai 2011, à 6h00 : Clovis Cornillac (acteur)

« On ne badine pas avec le jazz » (Patrice Bertin et Jérôme Badini), France Musique, dimanche 8 mai 2011, de 10h00 à 11h00 : « Jazz et cinéma (le début)… ou comment le jazz et le cinéma se sont mutuellement découverts et enrichis »

http://musique-et-toile.fr/s/cc_images/cache_1578429002.jpg?t=1271889985

« Easy tempo » (Laurent Valéro et Thierry Jousse), France Musique, dimanche 8 mai 2011, de 23h00 à 00h00 : « Festival de Cannes 2011 : cinéma enchanté, cinéma en chansons » (2/5)

« Journée spéciale. Bruno Coulais, rédacteur en chef », France Musique, lundi 9 mai 2011 : à l’occasion d’une rétrospective à la Cinémathèque française

« Service public » (Isabelle Giordano), France Inter, lundi 9 mai 2011, de 10h00 à 11h00 : « Festival de Cannes : à quoi servent les critiques ? Sont-ils encore prescripteurs ? », avec Sophie Grassin (journaliste) et René Bonnell (producteur, distributeur, directeur cinéma de Canal +, président de la Fémis ; auteur de Mon cinéma de Cannes à Canal +, itinéraire d’un distributeur gâté, Éditions Balland)

« Grandes figures » (Frédérique Jourdaa), France Musique, du lundi 9 à vendredi 13 mai 2011, de 16h00 à 17h30 : « Cannes, un jour de palmes »

« A voix nue » (Michel Ciment), France Culture, du lundi 9 à vendredi 13 mai 2011, de 20h00 à 20h30 : Maurice Garrel (comédien)

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/139619.jpg

« Hors-Champs » (Laure Adler), France Culture, mardi 10 au vendredi 13 mai 2011, de 22h15 à 23h00 : Bulle Ogier (comédienne) ; Hong Sang-soo (cinéaste) ; Frederick Wiseman (documentariste) ; Wim Wenders (cinéaste)

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/64/04/25/18953589.jpg

« Tout et son contraire » (Philippe Vandel), France Info, mercredi 11 mai 2011, à 8h49 – Rediffusion à 10h47, 13h17, 16h47, 22h47, 19h17 et 00h47 : Christophe Lambert (acteur)

« Laissez-vous tenter » (Vincent Parizot), RTL, mercredi 11 mai 2011, de 9h00 à 9h30 : « Spécial Woody Allen », avec Marion Cotillard (comédienne)

« Le fou du roi » (Stéphane Bern), France Inter, mercredi 11 mai 2011, de 11h05 à 12h30 : Richard Bohringer (acteur) et Catherine Ringer (ancienne actrice, chanteuse)

« On va s’gêner » (Laurent Ruquier), Europe 1, à partir du mercredi 11 mai 2011, à 15h30 : en direct de Cannes

« Le 5/7 Boulevard » (Philippe Collin), France Inter, mercredi 11 mai 2011, « Magazine », de 18h15 à 19h00 : Jean-Claude Carrière (scénariste), pour son livre Le Réveil de Buñuel (Éditions Odile Jacob)

« La collection Radio Classique », Radio Classique, mercredi 11 mai 2011, à 19h30 : « Musique au cinéma »

« Et si c’était ça le bonheur ? » (F. Bollaert), Europe 1, jeudi 12 mai 2011, à 14h30 : « Le bonheur selon Anny Duperey »

« Tout le plaisir est pour nous » (Flavie Flament), RTL, jeudi 12 mai 2011, à 15h00 : Bernard Lecoq (comédien)

« À plus d'un titre » (Tewfik Hakem ; « Littérature et sciences humaines »), France Culture, jeudi 12 mai 2011, de 16h00 à 16h30 : Leslie Caron (comédienne), pour son livre Une française à Hollywood (Éditions Baker Street)

http://i00.i.aliimg.com/photo/217759314/Lili_DVD_Leslie_Caron.jpg

« Pyramide des cultures » (Jacques de Bono), Radio Dialogue (« La radio des Chrétiens de Marseille Provence »), jeudi 12 mai 2011, à 17h00 – Rediffusion le samedi à 16h00 : Spécial Festival de Cannes

« Passion classique » (Olivier Bellamy), Radio Classique, jeudi 12 mai 2011, à 18h00 : Michel Legrand (musicien, compositeur de musiques de films)

« Le 20 heures » (Sébastien Vidal), TSF jazz, jeudi 12 mai 2011, à 20h00 : Kyle Eastwood (musicien, compositeur de musiques de films, notamment pour son père Clint, pour lequel il a également fait l’acteur)

« Nuit spéciale des musiques de films » (Thierry Jousse et Laurent Valéro), France musique, nuit du jeudi 12 au vendredi 13 mai 2011, de 1h10 à 5h00 : « Tour d’horizon de la musique au cinéma. A comme Alain Delon, B comme Blake Edwards, C comme Cannes, D comme Alexandre Desplat… W comme Western, X Classé X, Y comme Peter Yates, Z comme Zombi »

« Studio théâtre » (Laure Adler), France Inter, vendredi 13 mai 2011, de 23h16 à 0h00 : « Théâtre et cinéma », avec les comédiennes Isabelle Carré, Anne Alvaro et Gisèle Casadesus


Compléments et rappels :

- Grille des émissions de radio spécifiquement consacrées au cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Info sur le cinéma ;

- Liste des invités des émissions de radio d’information sur le site "Zapping du paf" ;

- Le fil d’information relatif au cinéma de l’AFP ;

- Émissions télévisées sur le cinéma en "replay.tv" ou "tv replay".

Voir les commentaires

LE CINÉMA EN REVUES - IX : DE GAULLE DANS LES FILMS

4 Mai 2011, 23:05pm

Publié par Mister Arkadin

Un récent "docu-fiction" sur Georges Pompidou, Mort d’un président, a ravivé les polémiques sur la représentation des hommes politiques dans les films français (cf. l’excellente émission "Ce soir ou jamais" avec Marie-France Garaud), que ne devrait pas manquer de raviver prochainement La Conquête.

http://www.ecpad.fr/wp-content/uploads/2010/06/191_cinema_appel.jpg

L’occasion pour moi de signaler, dans ma rubrique "Cinéma en revues" une étude au long cours publiée dans la revue de la Fondation Charles de Gaulle :

Espoir (trimestrielle, « Revue de la Fondation Charles de Gaulle », prés. François Broche, dir.pub. Antoine Dupont-Fauville, réd.chef Catherine Trouiller, Paris) : « De Gaulle dans les films et dans les romans » (série de neuf articles de Philippe Barthelet), n°146 (p.44-47), 148 (p.102-105), 149 (p.59-63), 150 (p.63-67), 152 (p.121-124), 153 (p.94-95), 154 (p.85-87), n°157 (p.90-92), n°159 (p.89-91), mars 2006 – hiver 2010.

http://images.telerama.fr/medias/2009/04/media_41762/charles-de-gaulle-tout-un-cinema,M20827.jpg

J’ignore s’il existe une publication équivalente pour Georges Pompidou. Peut-être la fondation François Mitterrand en propose-t-elle une. Je doute en revanche que cela se justifie jamais pour le Président de la République actuel…

Voir les commentaires

TOUS LES PRÉTEXTES SONT BONS... - NU DE DOS - VIII

1 Mai 2011, 23:01pm

Publié par Mister Arkadin

TOUS LES PRÉTEXTES SONT BONS…

…AU CINÉMA…

…POUR DÉSHABILLER LES FEMMES !

 

NU DE DOS - VIII

 

 

 

Laetitia Millot dans l’Ange de la mort

 

Laetitia Millot dans l'Ange de la mort 

 

....................... Zanes Sex Chronicles

 

...................................

 

 

Laura Lane dans Swordfish

 

Laura Lane dans Swordfish

 

 

Le Mac

 

Le Mac

 

 

Les Galettes de Pont-Aven

 

Les Galettes de Pont-Aven (1975)

 

Les Galettes de Pont-Aven (1975) - 2

 

 

Lisa Barbuscia dans Almost Heroes

 

Lisa Barbuscia dans Almost Heroes

 

 

Live

 

Live

 

 

Marisa Mell dans Una Sull’altra

 

Marisa Mell dans Una Sull'altra (1969)

 

 

Léa Massari dans Le Souffle au coeur

 

Lea-Massari-dans-Le-Souffle-au-coeur.jpg

 

 

Micaela Ramazzotti dans Tutta la vida davanti

 

Micaela Ramazzotti dans Tutta La Vita Davanti

 

 

Mindy Vega dans All Wives Party

 

Mindy Vega dans All Wives Party

Voir les commentaires

CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 30 AVRIL 2011

30 Avril 2011, 08:13am

Publié par Mister Arkadin

Rattrapages et corrections :

« Rendez-vous avec X » (Patrick Pesnot), samedi 12 mars 2011, de 13h20 à 14h01 : « 1975 : l’assassinat de Pier Paolo Pasolini »

« Plateformes : Cinéma » (Webradio), France Culture, avril 2011 : « Le cinéma d’Edward Yang », table-ronde enregistrée le 11 décembre 2010 animée par Bernard Benoliel, avec Jean-Michel Frodon (ancien directeur de la rédaction des Cahiers du cinéma), Kaili Peng (compositrice et proche collaboratrice, notamment pour la réalisation de Yi-Yi), Pierre Rissient (qui a joué un rôle décisif dans la découverte en Europe de l’œuvre du cinéaste) et Isabelle Wu Pey-Tsyr (docteur en cinéma et audiovisuel de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, professeur à l’Université nationale des Arts de Taiwan, où elle dirige le département Cinéma)

http://www.franceculture.com/sites/default/files/imagecache/ressource_full/2011/04/21/4169861/8183eb27-134d-45fe-8fcc-000000000322.jpg

Conférences de la Cinémathèque française, « Académie de France Culture » : « Ciné-Club de Jean Douchet » - « En présence d'un Clown d’Ingmar Bergman » (7 avril 2011)

France Culture, 25 avril 2011 : « Marie-France Pisier : la mort en fuite », avec Thierry Fiorile ; « Tout feu, tout flamme »

« La chronique de Laurent Gerra », RTL, vendredi 29 avril 2011, de 8h50 à 9h00 - Podcast : « Des personnalités réagissent à la grande enquête du magazine "Hot Vidéo" autour de l'influence du cinéma pornographique sur la vie sexuelle des Français »


Émissions radiophoniques sur le cinéma de la semaine en cours :

« Mauvais genres » (François Angelier), France Culture, samedi 30 avril 2011, de 19h00 à 20h00 : « Spéciale Stanley Kubrick », avec Philippe Rouyer (critique à Positif) et Jean-Baptiste Thoret (historien et critique de cinéma)

« Une vie, une œuvre », France Culture, dimanche 1er mai 2011, de 16h00 à 17h00 : Gilles Deleuze (philosophe, auteur d’un ouvrage en deux tomes sur le cinéma)

« Easy tempo » (Laurent Valéro et Thierry Jousse), France Musique, dimanche 1er mai 2011, de 23h00 à 00h00 : « Cinéma en chanté, cinéma en chansons », à l’occasion du festival de Cannes

« Le fou du roi » (Stéphane Bern), France Inter, lundi 2, mercredi 4 mai 2011, de 11h05 à 12h30 : Christophe Lambert (acteur) ; Mélanie Laurent (actrice et chanteuse) et Julie Ferrier (humoriste et actrice)

« En sol majeur », RFI, mardi 3 mai 2011, à 12h10 : Marina Vlady (actrice)

« Tout le plaisir est pour nous » (Flavie Flament), RTL, mardi 3, mercredi 4 mai 2011, à 15h00 : Sandrine Bonnaire (comédienne et réalisatrice) ; Julie Ferrier (humoriste et actrice)

« Voulez-vous sortir avec moi ? », France Inter, mardi 3, mercredi 4 mai 2011, à 23h16 : Frédéric Sojcher (cinéaste), pour son film Hitler à Hollywood ; Caroline Sihol (comédienne), pour Vivien Leigh

« Passion classique » (Olivier Bellamy), Radio Classique, mercredi 4 mai 2011, à 18h00 : Anne Parillaud (actrice)

« Le 5/7 Boulevard » (Philippe Collin), France Inter, mercredi 4, jeudi 5 mai 2011, de 17h00 à 19h00 – « Grand entretien », de 17h10 à 17h50, et « Magazine », de 18h15 à 19h00 : Patrice Leconte (cinéaste) et Frédéric Mitterrand (cinéaste et ministre de la Culture) ; Raoul Ruiz (réalisateur) et Paul Branco (producteur), pour la sortie en DVD de Mystères de Lisbonne

« Itinéraire » (Annie Goldman), Judaïques FM, jeudi 5 mai 2011, à 22h00 : Frédéric Sojcher (cinéaste), pour son film Hitler à Hollywood

http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/21281/hh-hitler-a-hollywood-2011-21281-1806591273.jpg


Rediffusion :

« Mardis du cinéma », « Les nuits » de France Culture, nuit du mercredi 4 au jeudi 5 mai 2011, de 1h01 à 2h36 : « François Truffaut et Henri Roche, une affinité créatrice » (B. Masson, 1991)


Compléments et rappels :

- Grille des émissions de radio spécifiquement consacrées au cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Info sur le cinéma ;

- Liste des invités des émissions de radio d’information sur le site "Zapping du paf" ;

- Le fil d’information relatif au cinéma de l’AFP ;

- Émissions télévisées sur le cinéma en "replay.tv" ou "tv replay".

Voir les commentaires

"LE CRI DE LA VICTOIRE", RAOUL ET NOUS

27 Avril 2011, 23:05pm

Publié par Mister Arkadin

(à propos du film de Raoul Walsh présenté au Champollion, le 3 mai 2011,
dans le cadre du cycle "IMAGES D’HIER")

 

Presence-du-cinema--13--Raoul-Walsh.JPGQuand Le Cri de la victoire sortit dans trois salles parisiennes, le 1er juin 1955, Raoul Walsh n’était, aux yeux de la plupart des cinéphiles, qu’un réalisateur hollywoodien parmi tant d’autres, ne se distinguant guère que par sa longévité et par son habilité à « traiter les grands espaces, les bagarres viriles et les amours brutales » (Cahiers du cinéma, noël 1955, « Situation du cinéma américain »). Bien qu’un film sur la guerre du Pacifique, sujet sur lequel il s’était déjà illustré, semblât particulièrement propice au déploiement des qualités reconnues à Walsh, plusieurs critiques, et non des moindres (André Bazin dans Le Parisien libéré et Jean Thévenot dans Les Lettres françaises) le passèrent sous silence, alors même qu’ils rendirent compte le même mois de deux autres films représentant l’armée, 08-15 et Les Gaietés de l’escadron, dont on a peine à imaginer qu’ils pouvaient soutenir la comparaison. Si le trio Chabrol/Doniol-Valcroze/Truffaut (respectivement dans les Cahiers du cinéma, France-Observateur et Arts) sut déceler que Le Cri de la victoire était bien plus qu’un film de série, ils auraient fait ricaner s’ils y avaient vu la patte d’ « un immense cinéaste », « dont certains films valent très largement les tragédies de Shakespeare », ainsi que Michel Mourlet a récemment pu qualifier Walsh sur une radio culturelle, le plus sérieusement du monde et sans provoquer la stupeur de quiconque. C’est qu’entre-temps, les Mac-Mahoniens, dont Mourlet entretient vaillamment le souvenir, ont érigé Walsh au rang des maîtres vénérés, au sein de leur fameux quatuor (Lang-Losey-Preminger-Walsh). Le n°13 de Présence du cinéma (mai 1962), tout simplement intitulé « Raoul Walsh », assura la consécration de leur idole. On notera cependant qu’aucun des six critiques du mouvement[1] appelés à désigner ses « six meilleurs films » ne mentionna Le Cri de la victoire. Il est presque surprenant qu’ils n’aient pas saisi l’occasion de faire la nique à la frange la plus "progressiste" de la critique, qui s’était, en pleine Guerre froide, déchaînée contre un film-sergent-recruteur de l’armée américaine. Donnons une idée de la violence des controverses suscitées alors par le cinéma en citant deux descentes en flamme parues au moment de sa sortie : « Tous les mensonges de la propagande figurent dans cette chronique des exploits d’un bataillon de "marines". Le sergent Flick dissimule un cœur d’or sous sa tunique de brute, le colonel est le père du régiment et le prestige de l’uniforme fait tomber les filles, belles comme la nuit et pures comme le jour, dans les bras de Croquebol. […] malades ou blessés, [ils] ne rêvent qu’à retourner en première ligne pour étriper du Jap… avant que la bombe atomique se charge du travail en gros. La censure accorde sans difficulté le visa à ce genre de film obscène » (Le Canard enchaîné) ; « du début à la fin, une exaltation constante du dressage à la prussienne qui réduit l’individu au niveau d’un robot dressé pour la bagarre. C’est l’apologie du dur, du bagarreur sportif telle qu’elle s’étalait sur les affiches des recruteurs de la sale guerre. Et comme l’armée américaine a largement participé à la réalisation de cette bande, on conçoit dans quel but elle a pu être conçue. Ainsi, les moyens spectaculaires mis en œuvre et le talent de certains acteurs ne peuvent supprimer la répulsion du spectateur devant cette basse propagande guerrière qui démontre que le superman yankee est bien le frère jumeau des SS » (L’Humanité).Le-Cri-de-la-victoire---5.jpg

A contrario, Michel Marmin voyait en 1970 dans cette « chronique de l’apprentissage de la guerre » montrant « le maniement des armes, les marches répétées de cinquante kilomètres, les exercices inlassablement recommencés, les pieds ensanglantés, les courbatures, le poids du fusil et du sac », « mais aussi la joie collective, l’amitié, les farces, les chants de marche, les longs repos silencieux, l’échauffement fraternel des corps », « de belles et graves leçons qui s’incrustent dans le chair le cœur, de réels et profonds enseignements enregistrés, selon la belle expression de Charles Péguy, dans "la mémoire des muscles et des cuisses" ». La « courte séquence » de débarquement et de charge, « qui dépasse peut-être en violence et en beauté Objective Burma et The Naked and the Dead », lui inspirait la conclusion suivante : « Battle Cry, c’est aussi une ouverture sur l’héroïsme. » On mesure à quel point un changement d’époque a bouleversé le paysage idéologique en lisant sous la plume de Pierre Giuliani, en 1986, que le propos de Walsh, dans Le Cri de la victoire, n’était « de magnifier ni la guerre, ni l’esprit guerrier, encore qu’il soit toujours très sensible à l’esprit de corps. Au contraire, la guerre et l’armée sont montrées antagonistes de la vie, même s’il y a de la vie dans ce qui lui est étranger, même si elles permettent les apprentissages d’où naîtront la capacité que chacun a de vivre et la fatalité que chacun peut avoir de mourir. Guerre et amour, la même carte et les mêmes failles : blessure, mutilation, mort. Entre les deux, essayer de survivre si cela se peut. » Que de circonvolutions pour que le film d’un réalisateur devenu intouchable ne soit pas taxé de militarisme ! Notre attention est désormais attirée par le soin, et partant le temps (justifiant une durée inhabituelle pour un "film d’action" de l’âge d’or hollywoodien), que Walsh prend a décrire ses personnages, leurs relations et les drames intimes qui se nouent, davantage que par la description de la vie militaire, et plus encore l’action proprement dite, les batailles étant réduites à la portion congrue.Le-Cri-de-la-victoire---1.jpg

Grâce à "Images d’hier", nous pouvons aujourd’hui nous faire notre propre opinion sur ce film rarement projeté sur grand écran. À vous de le juger sur pièce et d’assurer la réputation du Cri de la victoire, dans le sens qu’il vous plaira, pour que l’œuvre de Walsh persiste à vivre dans les mémoires cinéphiles !


SOURCES

 

Réception

- Baroncelli (Jean de), Le Monde, 9 juin 1955, p.12

- G.B. (sans doute Gilbert Bloch), L'Humanité, 11 juin 1955, p.2

- Chabrol (Claude), « Raoul », Cahiers du cinéma, n°49, juillet 1955, p.51-52

- Chazal (Robert), Paris-Presse l’Intransigeant, 4 juin 1955, p.10

- Chauvet (Louis), Le Figaro, 6 juin 1955, p.10

- Doniol-Valcroze (Jacques), France-Observateur, n°276, 23 juin 1955, p.30

- Lisbona (Joseph), Cinéma 56, n°9, février 1956, p.90

- Néry (Jean), Franc-tireur, 10 juin 1955, p.2

- O’Picratt (sans doute Pierre Laroche), Le Canard enchaîné, 8 juin 1955, p.4

- Truffaut (François), Arts, n°520, 15 juin 1955, p.6

Les Écrits de Paris (François Le Grix), Hommes et mondes (François-Régis Bastide), Les Lettres françaises (Georges Sadoul, Jean Thévenot, etc.), La Nouvelle Nouvelle Revue Française (François Nourissier), Le Parisien libéré (André Bazin, André Lafargue), Revue des deux mondes (Jean Fayard), Rivarol (B. de Garambé, Gilles Martain) et Les Temps modernes (Raymond Borde et Colette Audry) n’ont pas rendu compte du film.

 

Autres comptes rendus d’époque

- L'Aurore, 4 juin 1955 [Revue de presse BiFi]

- France-soir, 9 juin 1955 [Revue de presse BiFi]

- Les Nouvelles littéraires, 16 juin 1955 [Revue de presse BiFi]

- Radio Cinéma Télévision, 19 juin 1955 [Revue de presse BiFi]

- Mon Film, n°470, 24 août 1955, p.3, film raconté, Jeanne R. Morland [Index Calenge]

 

Textes ultérieurs

- Cahiers du cinéma, tome IX, n°54, noël 1955, « Situation du cinéma américain », « Dictionnaire des réalisateurs américains contemporains », p.61.

- Marmin (Michel), Raoul Walsh, Paris, Éditions Seghers, coll. « Cinéma d’aujourd’hui », 1970, p.36-38 ; Raoul Walsh ou l’Amérique perdue, Coulommiers, Éditions Dualpha, 2003, p.56-58

- Dutourd (Jean), « Le patriotisme des autres », France Soir, 22 janvier 1974, rubrique Télévision ; repris dans Cinq ans chez les sauvages, Paris, Flammarion, 1977, p.157-159

- Giuliani (Pierre), Raoul Walsh, Paris, Éditions Edilig, coll. « Filmo-14 », 1986, p.136-137

- Coursodon (Jean-Pierre) et Tavernier (Bertrand), 50 ans de cinéma américain, Paris, Nathan, 1991, tome 2, p.950

- Brion (Patrick), Le Cinéma de guerre. Les grands classiques américains : Des « cœurs du monde » à « Platoon », Paris, Éditions La Martinière, 1996, p.228-231

- Skorecki (Louis), Raoul Walsh et moi, Paris, Presses Universitaires de France, 2001

- Tulard (Jean), Guide des films, Robert Laffont, mars 2002, tome 1, p.738 (***)

- Moreau (André), Le Guide Cinéma, "Télérama", Hors Série, édition 2009, p.396 (TT)Le-Cri-de-la-victoire---4.jpg


[1] Marc C. Bernard, Jean Curtelain, Jacques Lourcelles, Michel Mourlet, Pierre Rissient, Jacques Saada, « Les six meilleurs films de Raoul Walsh », Présence du cinéma, n°13, mai 1962, p.33. Jacques Lourcelles a retenu vingt-deux films de Raoul Walsh dans son Dictionnaire du Cinéma. Les Films (Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1992), mais pas Le Cri de la victoire.

Voir les commentaires

UN NOUVEAU FESTIVAL ?

25 Avril 2011, 23:02pm

Publié par Mister Arkadin

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/77/95/54/19693307.jpg« un film iranien invisible en Iran », a annoncé Télérama (n°3196, 13 avril 2011, p.48), à propos de Women Without Men. C’est fou le nombre de cinéastes iraniens audacieux qui parviennent à tourner leurs films subversifs à la barbe des Mollahs (C1) et à les exporter en Occident ! Les distributeurs se relaient pour en distribuer un tous les deux mois à Paris (1). Bizarre qu’un programmateur astucieux n’ait pas encore songé à organiser un festival les réunissant. Nul doute qu’il ne manquerait pas de subventions…


Note :

(1) Un placard publicitaire pour l'un des précédents, The Hunter, sorti le 16 février 2011, avait pour slogan « le dernier film coup de poing échappé d'Iran ».


Complément :

(1) (2 juin 2011) Je pensais là m'être livré à un mauvais jeu de mots, afin d'ironiser sur la facilité avec laquelle il semble possible de tourner un film "clandestinement" et de le faire passer au-delà de je ne sais quel nouveau rideau de fer, tout aussi "clandestinement" cela va de soi, pour qu'il fasse la joie des festivaliers occidentaux. Laurent Rigoulet utilise la même expression dans Télérama (n°3202, 25 mai 2011, p.21) : « Quelques semaines avant le Festival, au nez et à la barbe des autorités iraniennes, Panahi a envoyé, sur une clé USB, un film réalisé clandestinement avec Mojtaba Mirtahmasb ». A la fin de l'article, il est précisé : « A l'heure de la projection cannoise, le réalisateur était convoqué par les autorités islamiques à Téhéran. On l'a autorisé à quitter le pays depuis. » Le journaliste de conclure, sans rire : « un signe que le régime ne sait plus comment gérer la détermination et la bravoure des cinéastes. »

Voir les commentaires

CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 23 AVRIL 2011

23 Avril 2011, 23:03pm

Publié par Mister Arkadin

Rattrapages et corrections :

« Plateformes : Cinéma » (Webradio), France Culture, avril 2011 : « Dialogue avec Jan Harlan : Autour de Kubrick » (25 mars 2011, par Matthieu Orléan) et « Stanley Kubrick, l'artiste et sa méthode », table-ronde animée par Serge Toubiana, avec Ken Adam, Marisa Berenson, Michel Ciment, Nigel Galt, Jan Harlan, Christiane Kubrick et Tim Heptner

Conférences de la Cinémathèque française, « Académie de France Culture » : « Ciné-Club de Jean Douchet » - « Kairo de Kiyochi Kurosawa » (31 mars 2011)

« Libre journal d’Henry de Lesquen », Radio Courtoise, lundi 18 avril 2011, de 18h00 à 19h30 : « Combat pour la culture », notamment dans la domaine du cinéma, avec Michel Mourlet (critique et écrivain) et Arnaud Guyot-Jeannin (journaliste et critique)

http://www.swiss-dvd.com/wordpress/wp-content/uploads/2010/05/rambo4.jpg

« La chronique de Laurent Gerra », RTL, mardi 19, mercredi 20, jeudi 21 avril 2011, de 8h50 à 9h00 - Podcast : Nicolas Sarkozy en Humphrey Bogart ou en Joe Pesci ; « Spéciale années 1970 », notamment avec Alain Delon et Philippe Noiret ; Rambo donne des conseils Nicolas Sarkozy et Alain Juppé

 


Émissions radiophoniques sur le cinéma de la semaine en cours :

« Éclectik » (Rebecca Manzoni), France Inter, dimanche 24 avril 2011, de 10h10 à 11h00 : Catherine Frot (actrice)

« 42ème rue » (Laurent Valière), France Musique, dimanche 24 avril 2011, de 11h00 à 12h00 : Hairspray, de Mark Shaiman, d’après le film de John Waters, au Casino de Paris à partir du 26 avril 2011

« Le 5/7 Boulevard » (Philippe Collin), France Inter, mardi 26, mercredi 27 avril 2011, de 17h00 à 19h00 – « Grand entretien », de 17h10 à 17h50, et « Magazine », de 18h15 à 19h00 : Catherine Frot (actrice) ; Kenneth Branagh (réalisateur), pour son film Thor

« Tout le plaisir est pour nous » (Flavie Flament), RTL, mercredi 27 avril 2011, à 15h00 : Marilou Berry (actrice)

« Passion classique » (Olivier Bellamy), Radio Classique, mardi 27 avril 2011, à 18h00 : Thierry Lhermitte (acteur)

« Hors-Champs » (Laure Adler), France Culture, mercredi 27 avril 2011, de 22h15 à 23h00 : Kiyoshi Kurosawa (réalisateur)

http://img.over-blog.com/321x321/2/13/87/79/Images-9/S.-Oliva---After-noir--cover.jpg« Jazz à part » (P. Lemarchand), Radio HDR, vendredi 29 avril 2011, à 20h00 : Le Film noir et After noir, deux disques de Stephan Oliva

http://www.citizenjazz.com/IMG/jpg/FILM_NOIR_2.jpg

 


Compléments et rappels :

- Grille des émissions de radio spécifiquement consacrées au cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Info sur le cinéma ;

- Liste des invités des émissions de radio d’information sur le site "Zapping du paf" ;

- Le fil d’information relatif au cinéma de l’AFP ;

- Émissions télévisées sur le cinéma en "replay.tv" ou "tv replay".

Voir les commentaires

LJC DU 21 AVRIL 2011 : MAX & DANIELLE

21 Avril 2011, 23:06pm

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 21 avril 2011 (script + enregistrement - un deuxième ici pour ceux qui utilisent Explorer), dirigé par Philippe d’Hugues, assisté par Philippe Ariotti et Alain Paucard, était Dominique Delouche (cinéaste), pour son livre Max & Danielle. Les années Darrieux de Max Ophuls (Éditions La Tour verte).

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/73/92/28/19635400.jpg

A également été évoquée l’actualité, des disparitions (Annie Girardot, Michel Fortin, Hélène Surgère, Sydney Lumet), des publications, des films sortis en salle ("Rabbit Hole", "Black Swan", "La Nostra Vita", "Morning Glory", "L’Agence", "L’Assaut", "La Fille du puisatier"), des reprises et manifestations cinématographiques et théâtrales diverses ("Domrémy", de Robert Brasillach, au théâtre du Nord-Ouest ; projection du film de Raoul Walsh "Le Cri de la victoire", au Champollion, le 3 mai 2011, dans le cadre d’"Images d’hier").

http://a1.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/216533_213174495362535_157137890966196_900525_4067346_n.jpg

Voir les commentaires

GREG CENTAURO (10 JANVIER 1977 – 26 MARS 2011)

19 Avril 2011, 23:06pm

Publié par Mister Arkadin

http://farm6.static.flickr.com/5265/5632970368_b4e6d442cb_z.jpgDommage que je n’aie pu participer au dernier LJC, je me serais fait un devoir d’y annoncer la disparition de Greg Centauro. Mentionner un acteur de l’industrie cinématographique au micro d’une chaîne réputée être catholique intégriste est un tout petit plaisir, que je suis trop gourmand pour négliger et donc pour ne pas regretter de n’avoir pu me l’offrir. Ô, certes, je ne guette pas les nécrologies dans Hot Video pour pouvoir provoquer quelque réprobation à l’antenne de Radio Courtoisie, mais, en l’occurrence, je l’aurais bien fait, l’acteur en question ayant été la vedette masculine du seul porno, La Collectionneuse, sur lequel j’ai écrit, ici.http://www.leboncoinducadeau.com/images/produits/big/BLUE%20ONE-Clara%20Morgane%20:%20La%20collectionneuse-kdo-Pixmania-a39bd94c6df32206472fb536a2d44f7f.jpg

Voir les commentaires

LJC DU 21 AVRIL 2011 : DOMINIQUE DELOUCHE

17 Avril 2011, 23:10pm

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 21 avril 2011, que va diriger Philippe d’Hugues, assisté par Philippe Ariotti et Alain Paucard, et auquel je ne participerai sans doute pas, sera Dominique Delouche (cinéaste), pour son livre Max & Danielle. Les années Darrieux de Max Ophuls (Éditions La Tour verte).

http://www.arl-haute-normandie.fr/medias/fiche/1789-tour-verte-max-et-danielle-zoom.jpg

Sera ensuite évoquée l’actualité, des disparitions (notamment Sydney Lumet), des publications, des films sortis en salle, des reprises et manifestations cinématographiques diverses (notamment la projection du film de Raoul Walsh Le Cri de la victoire, au Champollion, le 3 mai 2011, dans le cadre d’"Images d’hier").

http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/207429_213179282028723_157137890966196_900572_4558521_n.jpg


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions de 16 heures à 17 heures 30 et la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.net ; 01.46.51.00.85).

Fréquences FM de Radio Courtoisie en Mhz : Paris et Ile-de-France, 95,6 ; Caen, 100,6 ; Chartres, 104,5 ; Cherbourg, 87,8 ; Le Havre 101,1 ; Le Mans, 98,8.

Radio Courtoisie par satellite : Sur les bouquets satellites TPS et CanalSat, si vous êtes abonné à l'un de ces bouquets, pressez le bouton radio de votre télécommande et choisissez "Radio Courtoisie" dans la liste de radios proposées.

URL directe d'écoute en ligne de Radio Courtoisie pour les lecteurs type Windows Media : http://www.tv-radio.com/cgi-bin/tagger.pl?tag=site&metafile=courtoisie/courtoisie-20k.asx

Voir les commentaires