Mister Arkadin

JSP : CRÉMIEUX, VINNEUIL, GRÉMILLON, SIODMAK, BECKER, BRESSON, AURENCHE, ETC.

19 Août 2012, 19:15pm

Publié par Mister Arkadin

http://breizatao.com/wp-content/uploads/2012/04/609810548.jpg

Ce dimanche soir sur "Méridien Zéro", antenne française de Radio Bandera Nera (station de la dynamique Casapound Italia), est rediffusé l’entretien sur Je suis partout que lui a donné Philippe d’Hugues, en compagnie de Pierre Gillieth, éditeur d’une anthologie de l’hebdomadaire des années 1930-1944 (1).

http://meridienzero.hautetfort.com/media/02/01/2125383243.png

J’ai déjà dit tout l’intérêt de l’ouvrage (qui permettra aux honnêtes gens de se déprendre de la vulgate univoque sur ce journal symbolisant "l’infâme", pour autant qu’ils ne soient pas complètement prémunis contre les simplifications médiatiques (2)), sans taire l’une des menues réserves qu’il m’inspire :

POUR JUGER SUR PIECE

Les éditions Auda Isarn, émanation de la revue Réfléchir & Agir, ont publié en février 2012 Je suis Partout. Anthologie (1932-1944), préfacée par Philippe d’Hugues. Quatorze articles de Rebatet y sont reproduits (sur 86). Parmi les autres journalistes de l’hebdomadaire, quarante-quatre ont été retenus, dont Robert Brasillach (10 textes), Pierre-Antoine Cousteau (7), Jean de Baroncelli, Georges Blond, Céline, Lucien Combelle, Pierre Drieu La Rochelle, André Fraigneau, Pierre Gaxotte, Daniel Halévy, Claude Jeantet, Alain Laubreaux, Thierry Maulnier, Henri de Montherlant, Henri Poulain, Jacques Perret, sans oublier le caricaturiste Ralph Soupault (23 dessins). Peut être regrettée la faible représentation des premières années, moins orientées politiquement, ainsi que l’absence de Marcel Aymé, François-Charles Bauer (futur François Chalais, dont aurait par exemple pu être reproduit le compte rendu sur Guignol's band, paru le 14 avril 1944), Benjamin Crémieux, Gaston Derycke, Albert Paraz, Louis Védrine, Émile Vuillermoz, etc. Il fallait bien choisir parmi les sept cents collaborateurs de JSP qu’avait recensés Pierre-Marie Dioudonnat, l’ouvrage ne comptant "que" 652 pages : de quoi se faire un peu plus qu’une petite idée tout de même !

 

Une lecture attentive de ce qui précède aura également permis de déceler une autre réserve, dans la discordance entre les dates d’apparition et de disparition de JSP que j’ai données et celles qui figurent sur la couverture de l’anthologie, correspondant aux dates de publication des premier et dernier textes reproduits (dans l’ordre chronologique). Elle résulte de la sous représentation des premières années de JSP, puisque, sur 86 textes reproduits, 2 ont paru durant les années 1930-1935 (en 1932), 33 durant les années 1936-1939, 51 durant les années 1941-1944. L’accent a donc été mis sur la période d’engagement politique maximale du journal. Je ne puis à cet égard que répéter ce que j’ai écrit (et dit au micro du "Libre journal du cinéma") : « il fallait bien choisir ». L’expression de tout regret relatif aux lacunes d’une anthologie doit s’accompagner d’une lapalissade : si ces lacunes n’existaient pas, des choses y figurant n’auraient pu y trouver leur place, ce qui ferait donc regretter d’autres types de lacunes.

Apportons tout de même quelques petits compléments.

La consultation des premiers mois d’existence de JSP permet de comprendre le titre qu’a choisi de se donner ce journal. On pourrait s’imaginer, vu sa légende, que ce titre ferait allusion à la capacité de ses journalistes à dénicher les informations dans tous les recoins secrets, afin de débusquer tous ses adversaires et de dénoncer leurs malversations, selon une vision complotiste où rien des menées souterraines et anti-françaises des Francs-Maçons et des Juifs n’échapperait à la vigilance et à l’investigation d’une équipe vigilante, cette affirmation ayant en quelque sorte valeur d’avertissement. Or, à l’origine, « je suis partout » doit se comprendre tout autrement, comme la prétention du journal à couvrir aussi exhaustivement que possible l’actualité internationale, une page étant consacrée à chaque continent, car le reportage était alors le genre journalistique ayant le vent en poupe (C1). JSP ne l’a d’ailleurs jamais totalement abandonné, comme en témoigne le fameux texte de Brasillach sur les massacres Katyn, que Gillieth reproduit.

Revenir aux premières années de JSP permet aussi de constater la grande diversité des signatures, le journal n’ayant alors rien du monolithe fasciste qu’il est réputé avoir représenté par la suite. Ainsi, pour s’en tenir au cinéma, François Vinneuil, alias Lucien Rebatet, n’a tenu la chronique « Sur les écrans » qu’à partir du 18 mars 1933, Benjamin Crémieux, le critique littéraire, entre autres à la NRF (mort en 1944 à Buchenwald), l’ayant précédé (à partir du 6 décembre 1930, ce que sa fiche Wikipedia omet de préciser).

http://farm8.staticflickr.com/7269/7819485646_df091f7b06_b.jpg

(Annuaire gén. de la presse, éd. 1933-34, section « Presse littéraire », p.335)

 

Autre exemple de petites surprises que réserve un dépouillement minutieux de JSP : Rebatet ne se pousse pas du col en écrivant dans ses mémoires qu’il n’avait rien d’un pestiféré à la sortie de ses Décombres et qu’il fréquentait alors les milieux parisiens les plus respectables, vu les noms des gens de cinéma qui donnèrent un entretien à l’abominable torchon, aussi bien en 1943 que dix ans plus tôt :

- « Le cinéma vu par ceux qui le font », enquête de Lucien Rebatet,  réponses de Julien Duvivier, René Pujol, Marcel L’Herbier, Robert Siodmak, Marc Allégret, Jean Grémillon, Georges Lacombe, Henri Chomette, Jacques Feyder, René Clair, Erich Pommer, JSP, n°143 à 151, 19 août - 14 octobre 1933 ;

http://www.bifi.fr/upload/bibliotheque/Image/%C3%A9ditions/becker.jpg- « Enquête sur le Cinéma français » (par Gérald Devries ; réponses de André des Fontaines, Claude Autant-Lara, Jacques Becker, Robert Bresson, Jean Delannoy, Raymond Rouleau, Jean Aurenche, Pierre Véry) [réponses de Becker et Bresson reproduites dans l’anthologie, p.540-548 (C2)], JSP, n°630 à 633 (« Destins du cinéma nouveau »), 3 - 24 septembre 1943.


  Notes :

(1) Pas de panique pour ceux qui auraient raté l’émission aussi bien lors de sa diffusion, le 19 mai dernier, que de sa rediffusion, elle peut être réécoutée sur Internet, par exemple ici. D’autres émissions radio ont présenté l’ouvrage, par exemple « Le Libre journal d’Emmanuel Ratier » (enregistrement ou : première et deuxième partie).

(2) Un exemple récent, parmi tant d’autres, qui présente l’intérêt de provenir d’un magazine qui se prétend à la fois cultivé et anticonformiste (prière de ne pas rire en voyant le nom du sociologue de haute volée qu’il a choisi d’interroger sur l’école), extrait d’un entretien paru dans Causeur (n°44, février 2012, p.41) :

- François Dubet : les inégalités scolaires sont sociales et pas seulement ethniques ; les statistiques sont cruelles à ce propos. Choquant, quand on sait que le racisme et la discrimination sont le quotidien de millions de Français qui ne sont ni assez blancs, ni assez "enracinés", ni assez riches pour être traités comme des égaux face à l’emploi, le logement, la police…

- Daoud Boughezala : Tout de même, nous ne sommes pas dans les années 1930 ! Nous sommes passés de Je suis partout à la Halde ! Pour lutter contre l’absentéisme et l’échec scolaire, le gouvernement propose de sanctionner les familles démissionnaires. Cela peut semble très injuste, mais que faire ?

FD : D'abord, je préfère vivre sous la dictature de la Halde que sous celle de Je suis partout ! Par ailleurs, je refuse de participer à la vieille rhétorique qui consiste à blâmer les victimes en considérant que les plus pauvres, les moins qualifiés, les plus précaires et les plus stigmatisés sont coupables de ce qui leur arrive. Certes, le fait d’être victime ne justifie pas tout. Mais cette situation justifie encore moins la haine des dominants et des intégrés. Ceux que l’on appelait autrefois les "petit-bourgeois" ou les "vrais Français" enrobent la défense hargneuse de leur position sociale dans l’universalité supposée de leur culture et de leurs "mœurs". Quant aux années 1930, on sait comment elles ont fini. »

 

http://farm9.staticflickr.com/8307/7813853290_f6927d7e0f_b.jpg

(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 


Compléments :

C1) (9 octobre 2012) L'insistance sur cette dimension internationale de l'information délivrée par Je suis partout est soulignée dans la bonne présentation du journal qu'a donnée Guillaume Doizy à une riche publication peu suspecte de complaisance pour l'Infâme, un numéro sur les "revues satiriques françaises" publié par Ridiculosa (revue de l'Université de Brest). Doizy va jusqu'à comparer Je suis partout en ses débuts à Courrier international

(12 juin 2013) Pierre Assouline est pour sa part (étrangement ?) fort peu locace sur la question (« Robert Bresson, metteur en ordre », 30 mai 2013) :« Quand la palme d’or a été attribuée à La Vie d’Adèle, alors que l’élu se dirigeait vers la scène du Palais des festivals, j’ai pensé à Claude Berri, qui, le premier, crut en lui et le porta ; à Julie Maroh auteur de Le Bleu est une couleur chaude (Glénat), album sans lequel il n’y aurait pas eu de film ; à Maurice Pialat dont il a hérité d’une vision, d’une exigence et d’un caractère. Pourquoi alors me suis-je précipité vers Robert Bresson (1901-1999) qui venait de se poser sur ma table ? Allez savoir ! Peut-être parce que certains confèrent une sorte de noblesse à la variante journalistique de la conversation et qu’en fait partie Bresson par Bresson. Entretiens 1943-1983 (rassemblés par Mylène Bresson, et préfacés par Pascal Mérigeau, 337 pages, 23 euros, Flammarion) que le classement chronologique fait débuter par une interview sur Les Anges du pêché, dans le cadre d’une enquête sur le cinéma français, à Je suis partout du 10 septembre 1943…

Bresson tenait le festival de Cannes pour son ennemi. […] »

Que l’usage des « … » est pratique dans un cas de figure comme celui-ci !…

 

C2) (11 mai 2012) La réponse de Bresson est reproduite dans Bresson par Bresson. Entretiens 1943-1983 (réunis par Mylène Bresson et préfacés par Pascal Mérigeau, Éditions Flammarion, 2013, p.25-27), ce qui a inspiré ce commentaire à Serge Kaganski (Les Inrockuptibles, n°910, 8 mai 2013, « Bresson probablement », p.66) : « C'est le premier charme du livre : d'un côté, l'implacabilité de la parole de Bresson, et, de l'autre, l'histoire de la France sur quatre décennies, représentées par ses stars du journalisme et de la critique. L'histoire entre même immédiatement en force, puisque le premier de ses entretiens, accordé en 1943 à la sortie des Anges du péché, a été publié dans Je suis partout, le célèbre journal collaborationniste. C'est un geste assez fort de ne pas l'avoir dissimulé et une surprise de voir qu'en 1943, un cinéaste, pourtant pas du tout associé à l'imaginaire de la collaboration (Un condamné à mort s'est échappé, 1956, est même le plus beau film sur la Résistance), prenait néanmoins la parole dans un de ses plus célèbres organes. »

http://editions.flammarion.com/docs/Albums/44033/9782081298583.jpg

Voir les commentaires

CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 18 AOUT 2012

16 Août 2012, 23:05pm

Publié par Mister Arkadin

Corrections ou rattrapages :

« Le Supplément magazine » (Benjamin Petrover, Bruce Toussaint), Europe 1, 6, 9 juillet 2012 : « Jean Yann à la Une de Schnock », avec Christophe Ernault (fondateur et rédacteur en chef de la revue trimestrielle Schnock) ; « Anniversaire du Rex : 80 ans de cinéma », avec Anthony Zaccardo (chargé de communication du Grand Rex) et Vincent Mirabel (co-auteur, avec Ronald Bergan, de Cinéma dans la collection spécialiste chez Gründ et de L'histoire du cinéma pour les nuls chez First) ; « Les princesses [des films d’animation] ne sont plus ce qu’elles étaient », avec Sophie Jehel (sociologue spécialiste image médias enfants) et Xavier Albert (directeur de l’activité studios de The Walt Disney Company France)

« Escale estivale » (Emmanuel Khérad), France Inter, samedi 28 juillet 2012, de 18h10 à 19h00 : Christian Bale (comédien), pour le film Batman. The Dark Knight Rises

« Grands écrivains, grandes conférences / archives » (Philippe Garbit), France Culture, 2 août 2012, à 20h00 : « Hommage à Gore Vidal » (écrivain et scénariste) – entretien avec Francesca Isidori (rediffusion de l’émission « La Bibliothèque étrangère », 20 août 2006)

RTL, 3 août 2012, « Mythes et légendes : la vérité sur Marilyn Monroe, 50 ans après » (« Née en 1926, à Los Angeles, Marilyn Monroe reste aujourd’hui un mythe », « Elle n’a jamais tourné dans un film érotique », « Le personnage de Marilyn inspire toujours le monde du cinéma et de la mode » ; « Que reste-t-il de Marilyn ? », par Steven Bellery) ; 5 août 2012, « La vie de Marilyn Monroe en cinq vidéos » (« Croqueuses d’hommes et de diamants », « L’indisciplinée robe blanche », « Poupoupidou », « Joyeux anniversaire Mister Kennedy » et « La déesse vante la DS »), « Le zoom de la rédaction - Philippe Labro, journaliste et écrivain, donne les raisons de l'"immortalité" de Marilyn Monroe » (par Daniel Ferin), « Quid de son héritage ? » (par Steven Bellery), « Michel Schneider, écrivain et psychanalyste, auteur de "Marilyn, dernières séances", revient sur le mythe » (par Steven Bellery) et « Marilyn était-elle vraiment blonde ? Question posée à Sébastien Cauchon, co-auteur de "Marilyn Monroe de A à Z" » (par Steven Bellery)


Émissions d’été :

« Dossier Marilyn », France Inter, Été 2012

« Ateliers France Bleu du week-end », samedi 28 et dimanche 29 juillet, samedi 11 et dimanche 12 août 2012, de 5h10 à 5h15 - Podcast : « Marilyn Monroe, un destin au féminin » (série en dix épisodes, par Christophe Artous, racontée par Céline Monsarrat, la voix française de Julia Roberts)

« Ateliers France Bleu », lundi 30 juillet au 4 août, lundi 6 au vendredi 10 août, lundi 13 au vendredi 17 août 2012, de 5h10 à 5h15 - Podcast : « Histoires de cinéma » (par Thibaud Gaudry, Atelier Provence Alpes Méditerranée) - Les Vacances de monsieur Hulot ; Un singe en hiver ; Le Jour le plus long ; Le Gendarme de Saint-Tropez ; Les Parapluies de Cherbourg ; Un homme et une femme ; Les Bronzés ; Le Grand bleu ; Marius et Jeannette ; Brice de Nice

« Master class » (Pascal Mérigeau, Forum des Images), France Culture, samedi 18 août 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast – Rediffusion à 1h26 : Jean-Jacques Annaud (réalisateur ; 29 février 2012)

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/85/72/18467375.jpg

« Pendant les travaux, le cinéma reste ouvert » (Stéphane Bou et Jean-Baptiste Thoret), France Inter, lundi 20 au vendredi 24 août 2012, de 11h05 à 12h00, avec, à 11h50, « Marcel Ophuls, sa vie, son œuvre, son siècle) » (par Stéphane Bou) - Podcast : « Pourquoi l’œuvre de John Ford est-elle la bible du cinéma américain ? » (20 août ; avec Nicolas Saada, réalisateur, ancien critique de cinéma et producteur de « Radio Nova ») ; « Pourquoi le cinéma de science-fiction broie-t-il toujours du noir ? » (21 août ; avec Philippe Rouyer, critique de cinéma et conseiller en censure) ; « Et si Fritz Lang était le plus grand ? » (22 août ; avec Michel Ciment, critique de cinéma) ; « Droopy vs Mickey » (23 août ; avec Laurent Valière, producteur radio) ; « Quel est votre film de chevet ? » (24 août)

- rappel des émissions déjà diffusées : « Pourquoi faut-il aimer la série B ? » (2 juillet ; avec Jean-Pierre Dionnet, journaliste et scénariste) ; « Dirty Harry est-il devenu démocrate ? » (3 juillet ; avec Bernard Benoliel, directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française, auteur d’un livre sur Clint Eastwood) ; « A quoi servent aujourd’hui les critiques de cinéma ? » (4 juillet ; avec Luc Lagier et Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la Critique) ; « S’ennuyer au cinéma est-il bien raisonnable ? » (5 juillet ; avec Thierry Jousse, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, réalisateur, acteur et producteur d’émissions sur France Musique) ; « De quoi Renoir est-il le nom ? » (6 juillet ; avec Charlotte Garson, critique de cinéma, et Antoine de Baecque, critique et historien du cinéma) ; « Sommes-nous tous des zombies ? » (9 juillet ; avec François Angelier, journaliste, producteur radio et écrivain) ; « Les films d’action doivent-ils toujours aller plus vite ? » (10 juillet ; avec Olivier Assayas, ancien critique de cinéma, scénariste et cinéaste) ; « Y a-t-il un meilleur film d’Hitchcock » (11 juillet, avec Nicolas Saada, ancien critique de cinéma et producteur d’émissions de radio, scénariste, directeur de la photo et cinéaste) ; « Du démocrate Tati au tyran De Funès, qui est le drôle ? » (12 juillet ; avec Stéphane Goudet et Emmanuel Dreux) ; « Savons-nous écouter la musique de film ? » (13 juillet ; avec Philippe Cassard, pianiste, producteur d’émissions de radio) ; « Pourquoi "Scarface" est-il devenu un mythe contemporain ? » (16 juillet, avec Laurent Vachaud, entretien critique de cinéma à Positif, scénariste) ; « Critique des médias : et si le cinéma nous avait déjà tout dit ? » (17 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « De quoi les images sont-elles coupables ? De Blow up à Blow out » (18 juillet ; avec Xavier Giannoli, scénariste, réalisateur, producteur) ; « Godard historien du cinéma ? » (19 juillet ; avec Nicole Brenez, historienne, théoricienne, programmatrice, enseignante du cinéma, spécialiste des cinématographies d’avant-garde) ; « Bollywood » (20 juillet ; avec Christian Viviani, critique, historien et professeur de cinéma) ; « Le cinéma d’art et d’essai est-il un genre comme les autres ? » (23 juillet) ; « Comment le cinéma américain digère-t-il le 11 septembre ? » (24 juillet ; avec Samuel Blumenfeld, critique de cinéma) ; « A quoi reconnaît-on un film japonais ? » (25 juillet ; avec Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique) ; « Comment le cinéma fabrique-t-il les stars ? » (26 juillet ; avec N.T. Binh, Critique à "Positif", enseignant, scénariste, réalisateur et producteur) ; « Pourquoi Melville rêvait-il de faire un film où il ne se passe rien ? » (27 juillet ; avec Philippe Rouyer, critique de cinéma) ; « Comment s’est produit le miracle dans le cinéma italien des années 1960 ? » (30 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « À quoi servent les nazis au cinéma ? » (31 juillet ; Frédéric Bas, enseignant, réalisateur et journaliste) ; « Werner Herzog : le dernier des cinéastes aventuriers ? » (1er août ; avec Antoine de Baecque (critique de cinéma et de théâtre, éditeur, historien et professeur de cinéma) ; « Les génériques » (2 août ; avec Alexandre Tylski, chercheur en audiovisuel et professeur de cinéma) ; « Le cinéma porno fait-il encore bander ? » (4 août ; avec Laurent de Sutter, Chercheur à la Vrije Universieit Brussel (Belgique), critique, littéraire, cinématographique et musical, et Jacques Zimmer, journaliste et critique) ; « Bruce Lee : Et si Chaplin avait eu des muscles ? » (6 août ; avec Bernard Bénoliel, directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française) ; « Qu’est-ce qu’un cinéphile aujourd’hui ? » (7 août ; avec Jean-Jacques Bernard, critique de cinéma et speakerine tv) ; « Le cinéma peut-il aider à sauver son couple ? » (8 août ; avec Charlotte Garson, critique aux Cahiers du cinéma et à Études) ; « La censure a-t-elle du bon ? (Autour du code Hays) » (9 août ; avec Christian Viviani, critique et professeur de cinéma) ; « Comment faire aujourd’hui l’histoire du cinéma ? » (10 août ; avec Thierry Jousse, critique de cinéma, acteur, réalisateur et producteur de radio, et Jean-François Rauger, critique de cinéma et programmateur à la Cinémathèque française) ; « Pourquoi refait-on les films ? » (13 août ; avec Serge Chauvin) ; « La comédie italienne est-elle de droite ou de gauche ? » (14 août ; avec François Angelier) ; « Les blockbusters savent-ils penser ? » (15 août ; avec Jérôme Momcilovic) ; « Certains films font-ils de nous des assassins ? » (16 août ; avec Thierry Jousse) ; « Le cinéma bis » (17 août ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma et programmateur à la Cinémathèque française)

« Micro fictions » (Ali Rebeihi), France Inter, mardi 21 août 2012, de 20h30 à 21h20 – avec une chronique de François Forestier, « Marilyn Monroe » : Pascal Thomas (réalisateur) et André Dussollier (acteur), pour leur film Associés contre le crime

« Les chroniques de l’été » (RTL), été 2012 - Podcast :

- « Le film d’un été » (Stéphane Boudsocq) : « Omar Sy et "Les Dents de la mer" de Steven Spielberg » (9 juillet) ; « Mathilde Seigner et "Une hirondelle a fait le printemps" de Christian Carion » (10 juillet) ; « Benoît Magimel et "Voyage au bout de l’enfer" de Michael Cimino » (11 juillet) ; « Jean-Paul Rappeneau et "Un prophète" de Jacques Audiard » (12 juillet) ; « Claude Brasseur et "Dr No" de Terence Young » (13 juillet) ; « Jean Dujardin et "Indiana Jones" de Georges Lucas [sic] » (16 juillet) ; « Isabelle Huppert et "Le Testament du Docteur Mabuse" » (17 juillet) ; « Bruno Solo et "Les Vikings" de Richard Fleischer » (18 juillet) ; « Rémy Julienne et "Le Gendarme et les gendarmettes" de Jean Girault » (19 juillet) ; « Léa Seydoux et "Batman forever" » (20 juillet) ; « Valérie Lemercier et "La Grande Vadrouille" de Gérard Oury » (23 juillet) ; « Philippe Torreton et "Le Vieux Fusil" de Robert Enrico » (24 juillet) ; « Florent-Emilio Siri et "Out of Africa" de Sydney Pollak » (25 juillet) ; « Charles Berling et "L’Exorciste" de William Friedkin » (26 juillet) ; « Elie Semoun et "Public Enemies" de Michael Mann » (27 juillet) ; « Jamel Debbouze et "Le jeu de la mort" » (30 juillet) ; « Rémi Bezançon et "Il était une fois dans l’Ouest" » (31 juillet) ; « Jane Fonda et "Barbarella" de Roger Vadim » (1er août) ; « Thomas Langman et "A nous les petites Anglaises" de Michel Lang » (2 août) ; « Jean-Jacques Annaud et "Mon oncle" de Jacques Tati » (3 août) ; « Gérard Jugnot et "L’Évadé d’Alcatraz" de Don Siegel » (6 août) ; « Jacques Gamblin et "Le Grand Bleu" de Luc Besson » (7 août) ; « Virgina Efira et "Mary Poppins" de Walt Disney » (8 août) ; « Niels Arestrup et "Le Grand Chef" de Henri Verneuil » (9 août) ; « Jacques Audiard et "Eve" et "Les Ensorcelés" » (10 août)

- « Le jour où tout a commencé » (Laurent Marsick) : « Annie Duperey, danseuse » (9 juillet) ; « Jérôme Bonaldi, ouvreur au cinéma » (19 juillet) ; « Elie Semoun, facteur » (23 juillet) ; « Kad Merad, vendeur d’encyclopédies » (24 juillet) ; « Jacques Perrin, commis dans une épicerie » (25 juillet) ; « Bruno Solo, libraire » (25 juillet) ; « Charles Berling, comédien » (3 août)

- « Les fabuleuses destinées sur RTL » (Jean-Alphonse Richard) : Jacques Prévert (10 juillet) ; François Truffaut (11 juillet) ; Jane Fonda (13 juillet ; vidéo) ; Roman Polanski (18 juillet ; vidéo) ; Michèle Morgan et Gérard Oury (20 juillet ; vidéo) ; Bourvil (25 juillet ; vidéo) ; Philippe Noiret (26 juillet ; vidéo)


Émissions radiophoniques sur le cinéma de la semaine à venir :

« Un été, une chanson » (Bertrand Dicale), France Info, samedi 18 août 2012, à 5h40, 8h50, 11h20, 13h40, 15h50, 19h20, 21h20 et 0h50 : Nous sommes deux sœurs jumelles, du film Les Dames de Rochefort (1967)

« Diamants sur canapé » (Julien Cernobori), France Inter, samedi 18 août 2012, de 13h20 à 13h30 : Mathieu Boogaerts (comédien)

« Escale estivale » (Emmanuel Khérad), France Inter, samedi 18 août 2012, de 18h10 à 19h00 : Samuel Le Bihan (acteur), pour le film Cornouaille

« Idées » (Pierre-Edouard Deldique), RFI, dimanche 19 août 2012, à 17h10 - Podcast : Rithy Panh (réalisateur), pour son livre L’Élimination (Éditions Grasset)

« Le Masque et la Plume » (Jérôme Garcin), France Inter, dimanche 19 août 2012, de 20h10 à 21h01 : « Livres », notamment sur Un si beau monstre, de François Forestier (Éditions Albin Michel)

« L’interview de Daniel Schick », Europe 1, lundi 20 août 2012, à 7h45 – Rediffusion à 18h30 : Isabelle Carré (actrice)

« Culture buissonnière » (Pascal Paradou), RFI, lundi 20, mardi 21 août 2012, à 9h10 – rediffusion à 17h10 - Podcast : Radu Mihaileanu (scénariste et réalisateur) ; Francis Lai (compositeur de musiques, notamment de films)

« Le grand bain » (Sonia Devillers), France Inter, mercredi 22 août 2012, de 9h00 à 10h00 : « L’armée fait son cinéma », avec François Cochet (historien) et Emilio Pacull (réalisateur)

« Matin le mag’ », Europe 1, mercredi 22 août 2012, à 9h10 : « L’industrie du cinéma est-elle en péril ? », avec Alain Sussfeld (pdg d’UGC)

« Les rendez-vous d’Iliana », Judaïques FM, jeudi 23 août 2012, à 9h30 : Raphaële Moussafir, pour le film Du vent dans mes mollets

« La part d’enfance » (Mazarine Pingeot et Jean-Michel Djian), France Culture, jeudi 23 août 2012, de 22h10 à 23h00 – Rediffusion la nuit suivante à 4h36 : Mathieu Demy (acteur et réalisateur)


Rediffusions :

« Le Tête-à-tête » (Frédéric Taddéï), France Culture, samedi 18 août 2012, de 13h00 à 14h00 – Rediffusion de l’émission du 8 avril 2012 : Eddy Mitchell (chanteur et comédien), à l’occasion de la sortie du film L’Oncle Charles

« Plan B pour Bonnaud » (Frédéric Bonnaud), Le Mouv’, août 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast : Best of, notamment Walter Salles (réalisateur), pour son film Sur la route, et Wes Anderson (cinéaste), pour son film Moonrise Kingdom (21 août)

« Ça peut faire de mal » (Guillaume Gallienne), France Inter, mercredi 22 août 2012, de 16h05 à 17h00 – Rediffusion de l’émission du 19 mai 2012 : « Les Textes de cinéastes » - Extrait de l'entretien de François Truffaut et Jacques Rivette avec Abel Gance (paru dans la revue Les Cahiers du cinéma, en 1955) ; Préface de François Truffaut extraite de l'ouvrage Charlie Chaplin (par André Bazin et Eric Rohmer, Cerf, 1973, réédition Ramsay, collection « Poche Cinéma » (1985) puis éditions Cahiers du cinéma, collection « Petite Bibliothèque », 2000) ; Article de François Truffaut (1967)à propos de Citizen Kane de Orson Welles (extrait du livre Les films de ma vie, éd. Champs Flammarion) ; Article de François Truffaut à propos des Oiseaux de Alfred Hitchcock (paru dans Les Cahiers du cinéma en 1963) ; Article de Jean-Luc Godard, « Truffaut représentera la France à Cannes avec Les 400 coups » (paru en 1959 dans Les Cahiers du cinéma) ; Lettres entre François Truffaut et Jean-Luc Godard (1973), extrait des Correspondances de Truffaut (éditions Hatier, coll. "5 continents", 1988) ; Extrait de Mon dernier soupir, l'autobiographie de Luis Bunuel coécrite avec Jean-Claude Carrière (1982 ; éditions Ramsay poche cinéma, 2006) ; Extrait du livre de David Thompson et Ian Christie, Scorsese par Scorsese (Éditions Cahiers du Cinéma, 1990) ; Extrait de Emotion pictures, de Wim Wenders (éditions L'Arche, 1987) ; avec les voix de François Truffaut, et Alfred Hitchcock (archives INA)


Compléments et rappels :

- Grille des émissions de radio spécifiquement consacrées au cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Culture sur le cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Info sur le cinéma, et plus généralement sur la culture (podcast) ; podcast ;

- Liste des émissions récentes de France Inter sur le cinéma ;

- Liste des invités des émissions de radio d’information sur le site "Zapping du paf" ;

- Le fil d’information relatif au cinéma de l’AFP ;

- Émissions télévisées sur le cinéma en "replay.tv" ou "tv replay".

Voir les commentaires

AU RAYON DES CLASSIQUES

12 Août 2012, 23:27pm

Publié par Mister Arkadin

A été révélée la semaine dernière la fameuse liste des meilleurs films de l’histoire du cinéma établie par Sight and Sound, auprès de critiques et cinéastes, que je reprends ci-dessous (chaque film est commenté sur le site d’origine).

N’ayant guère le temps de l’analyser en détails, je me contenterai de reprendre les remarques envoyées à la personne qui m’en a informé (AK), écrites à chaud et à la va-vite (toutes réserves sur l’exactitude des calculs et leur pertinence, par conséquent) :

Du très classique, si ce n'est l'absence de Buñuel (ce qui n'est pas pour me déplaire), de La Nuit du chasseur, Johnny Guitare, Hiroshima mon amour et Lawrence d'Arabie.

Marker aurait apprécié l'ironie : La Jetée 50ème, Vertigo 1er (mais pas d'Armée des douze singes entre les deux).

http://www.showbiz411.com/wp-content/uploads/2012/01/vertigo-kim-novak.jpg

Dans les 10 premiers, 5 communs avec le meilleur référendum jamais organisé.

12 films français sur 52 (dont 4 JLG ! seulement 2 AH, 1 OW, 1 CC - 50ème... -, ...), c'est mieux qu'aux JO. Films italiens délaissés en comparaison (0 Visconti, 1 Antonioni, 1 Rossellini, 1 De Sica, 1 Fellini). Truffaut étonnamment surévalué par rapport à eux (et Bergman/Eisenstein/Kubrick/Lang/Renoir, 1 film - autres Suédois absents, si je ne m'abuse). 0 pour Carné, Duvivier, Clouzot, et autres pré-NV mis à part Vigo et Renoir (plus surprenant : pas non plus d'Ophuls).

Seuls Tarkovski (3 films dans les 30 premiers !), Coppola (3 dans les 31... soit 6 films pour ces deux cinéastes dans les 31 premiers, cela ne frise-t-il pas l'absurde ?) et Dreyer dépassent 2 films, à part JLG (le grand vainqueur de la compétition), sauf erreur, ce qui me semble excessif pour le second, et même pour les autres (un quart des films pour ces quatre réalisateurs !), vu que c'est au détriment de beaucoup d'absences regrettables.

Lanzmann supplante Resnais et l'emporte sur Marcel Ophuls.

Ozu 2, Kurosawa 2, Mizoguchi 1, Naruse 0, Oshima 0

4 muets dans les 11, 7 au total (en comptant le CC), mais pas de Griffith, ni de Ince, Stroheim, Sjöström.

Films récents : quoique j'aime bien ITMFL, très surestimé ; MD de DL, ok ; Satantango, une énigme pour moi ; Histoire(s) du cinéma, JLG oblige ; Close up, bonne surprise !

0 HHH, 0 TML, 0 Yang, 0 Tarantino, 0 Burton, 0 Coen, 0 Kusturica, 0 Allen, 0 Gray, 0 Almodovar, 0 Miyazaki, 0 Malick, 0 Wenders, 0 Jarmusch, 0 Moretti, 0 Altman, 0 Pialat, 0 Cimino, 0 Campion, etc. : cinéma contemporain sous-évalué (5 films pour les décennies 1990-2000, 1 seul pour les années 1980), sans doute par manque de recul. Du coup, Godard et Coppola paraissent encore plus surreprésentés !

Aucun film de Taïwan.

Film le plus récent (MD) datant de 2001. Depuis, auraient au moins pu figurer, à mon avis : Le Nouveau MondeApocalyptoPrincesse Mononoké, La Cité des douleurs.

27 films pour les décades 1950-1960 (6 seulement pour les deux précédentes !? à comparer aux 7 pour les années 1970), soit plus de la moitié, cela me paraît à la fois trop et correspondre à la période d'ardeur cinéphile de la population sondée, probablement, ainsi que du moment où les premières listes officielles sont apparues, ce qui a eu pour effet de figer le répertoire des classiques (franchement, pourquoi Le Potemkine, Le Voleur de Bicyclette et Metropolis, plutôt que d'autres films de leurs auteurs – et pourquoi pas un Borzage, un Capra, un Walsh, un Browning, un Lubitsch [1], un Huston, un Hawks, un Mankiewicz, un Mann, un Sternberg, un Avery, un Guitry, etc.).

etc., etc., etc.


Note :

[1] A cet égard, la réponse de Bérénice Bejo à une question du Figaro Magazine (27 juillet 2012, p.92, « Un film que vous pourriez revoir cent fois ? ») me ravit : Le ciel peut attendre, d’Ernest Lubitsch.

Beaucoup de goût, décidément, cette jeune femme, puisque voici deux autres de ses réponses :

- Le meilleur espoir féminin du moment ? Anaïs Demoustier

- Et masculin ? Raphaël Personnaz

Bizarre, en revanche, que l’actrice de The Artist parle des années 30-40 comme d’ « une période incroyable, car c’était les débuts du cinéma et il se passait beaucoup de choses » (réponse à la question « Une époque à laquelle vous auriez aimé vivre ? »).


The Top 50 Greatest Films of All Time :

1. Vertigo d'Alfred Hitchcock, 1958

2. Citizen Kane d'Orson Welles, 1941

3. Le Voyage à Tokyo de Yasujiro Ozu, 1953

4. La Règle du jeu de Jean Renoir, 1939

5. L'Aurore de F.W Murnau, 1927

6. 2001, l'odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, 1968

7. La Prisonnière du désert de John Ford, 1956

8. L'Homme à la caméra de Dziga Vertov, 1929

9. La Passion de Jeanne d'Arc de Carl Theodor Dreyer, 1927

10. Huit et demi de Federico Fellini, 1963

11. Le Cuirassé Potemkine de Sergei Eisenstein, 1925

12. L’Atalante de Jean Vigo, 1934

13. A bout de souffle de Jean-Luc Godard, 1960

14. Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, 1979

15. Printemps tardif de Yasujiro Ozu, 1949

16. Au hasard Balthazar de Robert Bresson, 1966

17. Les Sept Samouraï, de Kurosawa Akira, 1954

17. Persona d’Ingmar Bergman, 1966

19. Le Miroir d’Andreï Tarkovski, 1974

20. Chantons sous la pluie de Stanley Donen et Gene Kelly, 1951

21. L’Avventura de Michelangelo Antonioni, 1960

21. Le Mépris de Jean-Luc Godard, 1963

21. Le Parrain de Francis Ford Coppola, 1972

24. Ordet de Carl Dreyer, 1955

24. In the Mood for Love de Wong Kar-Wai, 2000

26. Rashomon d’Akira Kurosawa, 1950

26. Andrei Roublev d’Andrei Tarkovski, 1966

28. Mulholland Dr. de David Lynch, 2001

29. Stalker de Andrei Tarkovski, 1979

29. Shoah de Claude Lanzmann, 1985

31. Le Parrain Part II de Francis Ford Coppola, 1974

31. Taxi Driver de Martin Scorsese, 1976

33. Le Voleur de bicyclettes de Vittoria De Sica, 1948

34. Le Mécano de la Générale de Buster Keaton et Clyde Bruckman, 1926

35. Metropolis de Fritz Lang, 1927

35. Psychose d’Alfred Hitchcock, 1960

35. Jeanne Dielman, 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles de Chantal Akerman, 1975

35. Sátántangó de Béla Tarr, 1994

39. Les 400 coups de François Truffaut, 1959

39. La dolce vita de Federico Fellini, 1960

41. Voyage en Italie de Roberto Rossellini, 1954

42. Pather Panchali de Satyajit Ray, 1955

42. Certains l’aiment chaud de Billy Wilder, 1959

42. Gertrud de Carl Dreyer, 1964

42. Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, 1965

42. Play Time de Jacques Tati, 1967

42. Close-Up d’Abbas Kiarostami, 1990

48. La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo, 1966

48. Histoire(s) du cinéma, de Jean-Luc Godard, 1998

50. Les Lumières de la ville de Charlie Chaplin, 1931

50. Les Contes de la lune vague après la pluie de Kenji Mizoguchi, 1953

50. La Jetée de Chris Marker, 1962

http://4.bp.blogspot.com/-nLyQhGpzzGc/T4SoCA6L4TI/AAAAAAAAAGU/EmZcVLm3xQw/s1600/la-jetee-242279l.jpg

Voir les commentaires

CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 11 AOUT 2012

10 Août 2012, 23:28pm

Publié par Mister Arkadin

Corrections ou rattrapages :

Mort de Chris Marker : « Blow up » (« L’actualité du cinéma, ou presque », Luc Lagier), Arte, lundi 30 juillet 2012, « Hommage à Chris Marker » (reprise de « Les 50 ans de la Jetée ») ; « Le réalisateur français Chris Marker est mort », France Culture, lundi 30 juillet 2012, réaction de Jean-François Rauger ; « Le décès de Chris Marker », France Inter, lundi 30 juillet 2012, avec notamment un extrait d’un entretien d’Agnès Varda donné il y a un an à Télérama ; « Arrêt sur images », 30 juillet 2012, « Chris Marker, fragments numériques. Après sa mort, nous avons glané sur le net les traces du cinéaste (et @sinaute) » (par Dan Israel) ; « Archive du jour », France Culture, mardi 31 juillet 2012, Extrait d’un documentaire de Chris Marker sur les JO de 1953 ; « Déjeuner sur l’herbe » (Raphaël Bourgois), France Culture, jeudi 2 août 2012, de 12h45 à 14h30 (Podcast), « Hommage à Chris Marker », avec Hélène Châtelain (réalisatrice, scénariste, comédienne, écrivaine et traductrice ;  "la femme" dans La Jetée), Nicole Brenez (programmatrice des séances d’avant-garde de la Cinémathèque française, professeur à l’Université Paris III (Sorbonne nouvelle) et membre de l’Institut Universitaire de France), Arnaud Lambert (auteur de Also Known As Chris Marker, Éditions Le Point du Jour, collection "Le champ photographique", 2009)

« Culture buissonnière » (Pascal Paradou), RFI, mardi 3, mercredi 4, jeudi 5, vendredi 6, mercredi 18, lundi 23 juillet, jeudi 2, mercredi 8, vendredi 10 août 2012, à 9h10 – rediffusion à 17h10 - Podcast : Johnnie To (réalisateur et producteur), pour son film La Vie sans principe et la rétrospective consacrée au cinéma de Hong Kong au festival Paris Cinéma, et Anouk Aimée (comédienne), à l’occasion de la reprise du film Lola ; Denis Lavant (acteur), pour le film Holy Motors ; « Les cinémas d’Afrique des année 2000, un essai d’Olivier Barlet » ; Leïla Bekhti (actrice), pour le film Mains armées ; Claude Lelouch (réalisateur) ; Marin Karmitz (ancien réalisateur, producteur, exploitant de salles et père du directeur de MK2) ; Dominique Pinon (acteur) ; Olivier Assayas (ancien critique de cinéma et cinéaste) ; Michel Boujenah (acteur)

« Déjeuner sur l’herbe » (Raphaël Bourgois), France Culture, vendredi 3 août 2012, de 12h45 à 14h30 (Podcast) : « Grand entretien autour de Marlon Brando », avec François Forestier, auteur d’Un si beau monstre (Éditions Albin Michel)

« L’interview de Daniel Schick », Europe 1, mercredi 18, vendredi 20, mercredi 25 juillet, mercredi 1er, vendredi 3, lundi 6 août 2012, à 7h45 : Charles Berling (comédien) ; Francis Huster (acteur) ; Denis Podalydès (comédien) ; Benoît Magimel (comédien) ; Christophe Lambert (acteur) ; Elsa Zylberstein (actrice) ;

« Livre du jour : Trésors en poche » (Anne Brassié ; émission présentée par Benoît Mancheron), Radio Courtoisie, jeudi 9 août 2012, de 10h45 à 11h30 : Laurent Glauzy et Éric Van den Bavière, pour son le livre du premier Illuminati : de l'industrie Rock à Walt Disney, les arcanes du satanisme (Editions Maison du Salat)

« Médiagora » (Claude Carrez), RCF, vendredis 3 et 10 août 2012, à 21h00 – Rediffusion le samedi à 3h00 et 12h00 : « 50 ans après, que reste-t-il de Marilyn ? », avec Vincent Belotti (journaliste à RCF) et Isabelle Danel (journaliste, auteur de Marilyn Monroe de A à Z, Éditions Tana) ; « Cinéma et droits de l’Homme (1) »


Émissions d’été :

« Dossier Marilyn », France Inter, Été 2012

« Ateliers France Bleu », lundi 30 juillet au 4 août, lundi 6 au vendredi 10 août, lundi 13 au vendredi 17 août 2012, de 5h10 à 5h15 - Podcast : « Histoires de cinéma » (par Thibaud Gaudry, Atelier Provence Alpes Méditerranée) - Les Vacances de monsieur Hulot ; Un singe en hiver ; Le Jour le plus long ; Le Gendarme de Saint-Tropez ; Les Parapluies de Cherbourg ; ...

« Master class » (Pascal Mérigeau, Forum des Images), France Culture, samedi 11 août 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast – Rediffusion à 1h26 : Sandrine Bonnaire (comédienne)

« Pendant les travaux, le cinéma reste ouvert » (Stéphane Bou et Jean-Baptiste Thoret), France Inter, lundi 13 au vendredi 17 août 2012, de 11h05 à 12h00, avec, à 11h50, « Marcel Ophuls, sa vie, son œuvre, son siècle) » (par Stéphane Bou) - Podcast : « Pourquoi refait-on les films ? » (13 août ; avec Serge Chauvin) ; « La comédie italienne est-elle de droite ou de gauche ? » (14 août ; avec François Angelier) ; « Les blockbusters savent-ils penser ? » (15 août ; avec Jérôme Momcilovic) ; « Certains films font-ils de nous des assassins ? » (16 août ; avec Thierry Jousse) ; « Le cinéma bis » (17 août ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma et programmateur à la Cinémathèque française)

- rappel des émissions déjà diffusées : « Pourquoi faut-il aimer la série B ? » (2 juillet ; avec Jean-Pierre Dionnet, journaliste et scénariste) ; « Dirty Harry est-il devenu démocrate ? » (3 juillet ; avec Bernard Benoliel, directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française, auteur d’un livre sur Clint Eastwood) ; « A quoi servent aujourd’hui les critiques de cinéma ? » (4 juillet ; avec Luc Lagier et Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la Critique) ; « S’ennuyer au cinéma est-il bien raisonnable ? » (5 juillet ; avec Thierry Jousse, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, réalisateur, acteur et producteur d’émissions sur France Musique) ; « De quoi Renoir est-il le nom ? » (6 juillet ; avec Charlotte Garson, critique de cinéma, et Antoine de Baecque, critique et historien du cinéma) ; « Sommes-nous tous des zombies ? » (9 juillet ; avec François Angelier, journaliste, producteur radio et écrivain) ; « Les films d’action doivent-ils toujours aller plus vite ? » (10 juillet ; avec Olivier Assayas, ancien critique de cinéma, scénariste et cinéaste) ; « Y a-t-il un meilleur film d’Hitchcock » (11 juillet, avec Nicolas Saada, ancien critique de cinéma et producteur d’émissions de radio, scénariste, directeur de la photo et cinéaste) ; « Du démocrate Tati au tyran De Funès, qui est le drôle ? » (12 juillet ; avec Stéphane Goudet et Emmanuel Dreux) ; « Savons-nous écouter la musique de film ? » (13 juillet ; avec Philippe Cassard, pianiste, producteur d’émissions de radio) ; « Pourquoi "Scarface" est-il devenu un mythe contemporain ? » (16 juillet, avec Laurent Vachaud, entretien critique de cinéma à Positif, scénariste) ; « Critique des médias : et si le cinéma nous avait déjà tout dit ? » (17 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « De quoi les images sont-elles coupables ? De Blow up à Blow out » (18 juillet ; avec Xavier Giannoli, scénariste, réalisateur, producteur) ; « Godard historien du cinéma ? » (19 juillet ; avec Nicole Brenez, historienne, théoricienne, programmatrice, enseignante du cinéma, spécialiste des cinématographies d’avant-garde) ; « Bollywood » (20 juillet ; avec Christian Viviani, critique, historien et professeur de cinéma) ; « Le cinéma d’art et d’essai est-il un genre comme les autres ? » (23 juillet) ; « Comment le cinéma américain digère-t-il le 11 septembre ? » (24 juillet ; avec Samuel Blumenfeld, critique de cinéma) ; « A quoi reconnaît-on un film japonais ? » (25 juillet ; avec Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique) ; « Comment le cinéma fabrique-t-il les stars ? » (26 juillet ; avec N.T. Binh, Critique à "Positif", enseignant, scénariste, réalisateur et producteur) ; « Pourquoi Melville rêvait-il de faire un film où il ne se passe rien ? » (27 juillet ; avec Philippe Rouyer, critique de cinéma) ; « Comment s’est produit le miracle dans le cinéma italien des années 1960 ? » (30 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « À quoi servent les nazis au cinéma ? » (31 juillet ; Frédéric Bas, enseignant, réalisateur et journaliste) ; « Werner Herzog : le dernier des cinéastes aventuriers ? » (1er août ; avec Antoine de Baecque (critique de cinéma et de théâtre, éditeur, historien et professeur de cinéma) ; « Les génériques » (2 août ; avec Alexandre Tylski, chercheur en audiovisuel et professeur de cinéma) ; « Le cinéma porno fait-il encore bander ? » (4 août ; avec Laurent de Sutter, Chercheur à la Vrije Universieit Brussel (Belgique), critique, littéraire, cinématographique et musical, et Jacques Zimmer, journaliste et critique) ; « Bruce Lee : Et si Chaplin avait eu des muscles ? » (6 août ; avec Bernard Bénoliel, directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française) ; « Qu’est-ce qu’un cinéphile aujourd’hui ? » (7 août ; avec Jean-Jacques Bernard, critique de cinéma et speakerine tv) ; « Le cinéma peut-il aider à sauver son couple ? » (8 août ; avec Charlotte Garson, critique aux Cahiers du cinéma et à Études) ; « La censure a-t-elle du bon ? (Autour du code Hays) » (9 août ; avec Christian Viviani, critique et professeur de cinéma) ; « Comment faire aujourd’hui l’histoire du cinéma ? » (10 août ; avec Thierry Jousse, critique de cinéma, acteur, réalisateur et producteur de radio, et Jean-François Rauger, critique de cinéma et programmateur à la Cinémathèque française)

« Micro fictions » (Ali Rebeihi), France Inter, lundi 13 août 2012, de 20h30 à 21h20 – avec une chronique de François Forestier, « Marilyn Monroe » : Comme un homme, film de et avec Safy Nabbou, et « Les remakes », avec Laurent Bourdon, auteur de Les Remakes (Éditions Larousse) ; « Quand les intellos réhabilitent Spielberg », avec Clément Safra, pour son Dictionnaire Spielberg (Éditions Vendémiaire), Jean-Marc Lalanne (critique aux Inrockuptibles) et Jean-Philippe Tessé (critique aux Cahiers du cinéma)

« Les chroniques de l’été » (RTL), été 2012 - Podcast :

- « Le film d’un été » (Stéphane Boudsocq) : « Omar Sy et "Les Dents de la mer" de Steven Spielberg » (9 juillet) ; « Mathilde Seigner et "Une hirondelle a fait le printemps" de Christian Carion » (10 juillet) ; « Benoît Magimel et "Voyage au bout de l’enfer" de Michael Cimino » (11 juillet) ; « Jean-Paul Rappeneau et "Un prophète" de Jacques Audiard » (12 juillet) ; « Claude Brasseur et "Dr No" de Terence Young » (13 juillet) ; « Jean Dujardin et "Indiana Jones" de Georges Lucas [sic] » (16 juillet) ; « Isabelle Huppert et "Le Testament du Docteur Mabuse" » (17 juillet) ; « Bruno Solo et "Les Vikings" de Richard Fleischer » (18 juillet) ; « Rémy Julienne et "Le Gendarme et les gendarmettes" de Jean Girault » (19 juillet) ; « Léa Seydoux et "Batman forever" » (20 juillet) ; « Valérie Lemercier et "La Grande Vadrouille" de Gérard Oury » (23 juillet) ; « Philippe Torreton et "Le Vieux Fusil" de Robert Enrico » (24 juillet) ; « Florent-Emilio Siri et "Out of Africa" de Sydney Pollak » (25 juillet) ; « Charles Berling et "L’Exorciste" de William Friedkin » (26 juillet) ; « Elie Semoun et "Public Enemies" de Michael Mann » (27 juillet) ; « Jamel Debbouze et "Le jeu de la mort" » (30 juillet) ; « Rémi Bezançon et "Il était une fois dans l’Ouest" » (31 juillet) ; « Jane Fonda et "Barbarella" de Roger Vadim » (1er août) ; « Thomas Langman et "A nous les petites Anglaises" de Michel Lang » (2 août) ; …

http://2.bp.blogspot.com/_fPhjpsRYMCg/TUsxaNBBoRI/AAAAAAAAAEc/DztFmFytjv8/s1600/fonda-BarbarellaCover.JPG

- « Le jour où tout a commencé » (Laurent Marsick) : « Annie Duperey, danseuse » (9 juillet) ; « Jérôme Bonaldi, ouvreur au cinéma » (19 juillet) ; « Elie Semoun, facteur » (23 juillet) ; « Kad Merad, vendeur d’encyclopédies » (24 juillet) ; « Jacques Perrin, commis dans une épicerie » (25 juillet) ; « Bruno Solo, libraire » (25 juillet) ; …

- « Les fabuleuses destinées sur RTL » (Jean-Alphonse Richard) : Jacques Prévert (10 juillet) ; François Truffaut (11 juillet) ; Jane Fonda (13 juillet ; vidéo) ; Roman Polanski (18 juillet ; vidéo) ; Michèle Morgan et Gérard Oury (20 juillet ; vidéo) ; Bourvil (25 juillet ; vidéo) ; Philippe Noiret (26 juillet ; vidéo) ; …


Émissions radiophoniques sur le cinéma de la semaine à venir :

« 42ème rue » (Laurent Valière), France Musique, dimanche 12 août 2012, de 12h00 à 13h00 : Les Demoiselles de Rochefort, de Michel Legrand

« Diamants sur canapé » (Julien Cernobori), France Inter, dimanche 12  août 2012, de 13h20 à 13h30 : Lou Doillon (mannequin et actrice)

« Et Dieu dans tout ça ? » (I. Combépine), Radio Notre-Dame, lundi 13 et mardi 14 août 2012, à 8h03 : Thierry Bizot (producteur pour la télévision et auteur de Catholique anonyme, adapté à l’écran sous le titre Qui a envie d’être aimé ?)

« Un jour, un été » (« De 1945 à 1990. Retour sur une chanson marquante », Nicolas Lafitte et Jean-Baptiste Urbain), France Musique, mardi 14 août 2012, de 17h32 à 18h00 - Podcast : Porque te vas, par Jeanette, chanson jouée dans le film de Carlos Saura Cria Cuervos ; Saturday Night, par The Bee Gees, qui donne son titre au film The Saturday Night Fever

« L’interview de Daniel Schick », Europe 1, mercredi 15, vendredi 17 août 2012, à 7h45 – Rediffusion à 18h30 : Samuel Le Bihan (acteur) ; Thomas Dutronc (acteur dans Les Confessions d’un dragueur, film d’Alain Soral)

« Et la caravane passe » (Aurélie Sfez), France Inter, lundi 13, mercredi 15, jeudi 16 août 2012, de 18h10 à 19h00 : HPG (acteur et producteur de films pornographiques) et Joana Preiss (actrice et réalisatrice) ; Christophe Postic, pour le Festival du film documentaire de Lussas ; Christine Laurent et Laure de Clermont, pour le film Demain

« Culture buissonnière » (Pascal Paradou), RFI, mardi 17 août 2012, à 9h10 – rediffusion à 17h10 - Podcast : Bernard-Henri Lévy (mannequin en noir et blanc), pour son auto-documentaire Le Serment de Tobrouk, sur fond de guerre en Lybie

« Médiagora » (Claude Carrez), RCF, vendredi 17 août 2012, à 21h00 – Rediffusion le samedi à 3h00 et 12h00 : « Cinéma et droits de l’Homme (2) »

« La part d’enfance » (Mazarine Pingeot et Jean-Michel Djian), France Culture, vendredi 17 août 2012, de 22h10 à 23h00 – Rediffusion la nuit suivante à 4h36 : Jean-Pierre Darroussin (comédien)


Rediffusions :

« Plan B pour Bonnaud » (Frédéric Bonnaud), Le Mouv’, août 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast : Best of

« Passion classique » (Olivier Bellamy), Radio Classique, mardi 14, jeudi 16, vendredi 17 août 2012, à 18h00 : Jean-Jacques Annaud (cinéaste) ; Jean-Claude Carrière (scénariste) ; Charles Berling (acteur)

« Les traverses du temps » (Marcel Quillévéré), France Musique, mardi 14 août 2012, de 19h08 à 20h00 : Michael Lonsdale (comédien ; 11 avril 2012)


Compléments et rappels :

- Grille des émissions de radio spécifiquement consacrées au cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Culture sur le cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Info sur le cinéma, et plus généralement sur la culture (podcast) ; podcast ;

- Liste des émissions récentes de France Inter sur le cinéma ;

- Liste des invités des émissions de radio d’information sur le site "Zapping du paf" ;

- Le fil d’information relatif au cinéma de l’AFP ;

- Émissions télévisées sur le cinéma en "replay.tv" ou "tv replay".

Voir les commentaires

LJC DU 9 AOÛT 2012 : CELLES QUI NOUS ONT FAIT RÊVER

9 Août 2012, 14:37pm

Publié par Mister Arkadin

Les invités du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 9 août 2012 (enregistrement ; version alternative), dirigé par Philippe Ariotti et auquel je n’ai pas participé, étaient Laura Dani (peintre) et Alain Paucard (journaliste et écrivain). Léonard Keigel (cinéaste) et Philippe d’Hugues (historien et critique de cinéma, patron du LJC), sont intervenus au téléphone.

Le thème de l’émission était : « Celles qui nous ont fait rêver ». Ont en particulier été évoquées Romy Schneider, Audrey Hepburn, Odette Joyeux, Mireille Balin, Sharon Stone, Arletty.

http://i.ebayimg.com/15/!Bt43GEw!Wk~$(KGrHqIH-EIEvqW4)+sGBL98,,P(7!~~_12.JPG

Il a été ensuite question de l’actualité, des films sortis en salles ("Gangs of Wasseypur – I", d’Anurag Kashyap ; "Inside", d’Andrés Baiz ; "Les Enfants de Belle Ville", d’Asghar Farhadi ; "360", de Fernando Meirelles ; "Woody Allen : A Documentary", de Robert B. Weide ; "Laurence Anyways", de Xavier Dolan ; "Guilty of Romance", de Sion Sono ; "To Rome with Love", de Woody Allen), des reprises ("Pulsions", de Brian de Palma) et des nécrologies (Tsilla Chelton, Chris Marker, Tony Martin, Richard Selznick, Gore Vidal, Gilbert Prouteau, Isuzu Yamada, Ernst Borgnine, Marvin Hamlisch, Michel Polac, Sage Stallone, Maurice Chevit).

http://www.wikinoticia.com/images2//s3.extracine.com/files/2012/07/isuzu-yamada-hermanas-de-gion-800x449.jpg

 


Rappel d’un site qui permet de se tenir au courant des décès dans les milieux du cinéma (313 personnalités décédées depuis la dernière émission comportant des nécrologies , le 6 juin 2012) : "Les Gens du cinéma".


Films conseillés :

"Gangs of Wasseypur" (1ère partie), d’Anurag Kashyap
http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/91/72/52/20160269.jpg

"Inside", d’Andrés Baiz
http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/88/90/96/20103262.jpg

"Les Enfants de Belle Ville", d’Asghar Farhadi
http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/58/31/20133714.jpg

"360", de Fernando Meirelles
http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/80/57/20151529.jpg

"Woody Allen : A Documentary", de Robert B. Weide
http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/34/30/20102852.jpg

"Laurence Anyways", de Xavier Dolan
http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/80/49/20138436.jpg

Avis mitigés :

"Guilty of Romance", de Sion Sono
http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/54/27/20053910.jpg

"To Rome with Love", de Woody Allen
http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/84/59/20104459.jpg

 


Reprise :

"Pulsions", de Brian de Palma
http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/91/04/20183103.jpg

Voir les commentaires

LJC DU 9 AOÛT 2012 : DANI – PAUCARD – KEIGEL

6 Août 2012, 23:18pm

Publié par Mister Arkadin

Les invités du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 9 août 2012, dirigé par Philippe Ariotti et auquel je ne participerai pas, sont Laura Dani (peintre), Léonard Keigel (cinéaste) et Alain Paucard (journaliste et écrivain). Philippe d’Hugues, patron du LJC, interviendra au téléphone.

http://mireillebalin.free.fr/pages/simpleviewer02/images/balin_pourvous110139.jpg

Thème de l’émission : « Celles qui nous ont fait rêver », Arletty, Mireille Balin, Odette Joyeux, etc.

Sera ensuite évoquée l’actualité, en particulier des films sortis en salle (notamment "Mains armées") et des nécrologies (Tsilla Chelton, Chris Marker, Tony Martin, Richard Selznick, Gore Vidal).

http://actualite.portail.free.fr/culture/10-07-2012/mains-armees-trafic-d-armes-et-quete-filiale/1729312_3_1811_leila-bekhti-dans-le-film-francais-de-pierre_ded60d762e5221be60e50d9dd090ba4d.jpg


Informations complémentaires :

Horaires de diffusion du LJC, sur Radio Courtoisie : de 12 heures à 13 heures 30 – Rediffusions de 16 heures à 17 heures 30 et la nuit suivante, de 0 heure à 1 heure 30.

Des messages peuvent être adressés à la station en cours d’émission (courtoisie@radiocourtoisie.net ; 01.46.51.00.85).

Fréquences FM de Radio Courtoisie en Mhz : Paris et Ile-de-France, 95,6 ; Caen, 100,6 ; Chartres, 104,5 ; Cherbourg, 87,8 ; Le Havre 101,1 ; Le Mans, 98,8.

Radio Courtoisie par satellite : Sur les bouquets satellites TPS et CanalSat, si vous êtes abonné à l'un de ces bouquets, pressez le bouton radio de votre télécommande et choisissez "Radio Courtoisie" dans la liste de radios proposées.

URL directe d'écoute en ligne de Radio Courtoisie pour les lecteurs type Windows Media : http://www.tv-radio.com/cgi-bin/tagger.pl?tag=site&metafile=courtoisie/courtoisie-20k.asx

 


Voir les commentaires

CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 4 AOÛT 2012

3 Août 2012, 23:05pm

Publié par Mister Arkadin

Corrections ou rattrapages :

RTL, 12 juillet 2012 : « Bertrand Tavernier se bat contre la fermeture des studios Cinecitta » (par Nicolas Ledain)

« Déjeuner sur l’herbe » (Raphaël Bourgois), France Culture, 30 et 31 juillet 2012, de 12h45 à 14h30 - Podcast : « La mythification des Super-héros : un commerce rentable » (1ère partie de l’émission), avec Bastien Vivès (auteur de BD), Laurent Aknin (auteur de Mythes et idéologie du cinéma américain, Éditions Vendémiaire) et Jean-Marc Lainé (auteur de Super-héros ! La puissance des masques, Éditions Moutons électriques) ; « Johnnie To et le cinéma d’action hongkongais » (1ère partie), avec Johnnie To (réalisateur de La Vie sans principe, sortie le 18 juillet 2012), Jean-François Rauger (auteur de L'Œil qui jouit, Éditions Yellow Now, paru le 15 juin 2012 et programmateur à La Cinémathèque française) et Yves Montmayeur (Critique et spécialiste du cinéma hongkongais)

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/action/la_vie_sans_principe,1.jpg


Émissions d’été :

« Dossier Marilyn », France Inter, Été 2012

« Le réalisateur français Chris Marker est mort », France Culture, 30 juillet 2012 : réaction de Jean-François Rauger

http://sphotos-a.xx.fbcdn.net/hphotos-ash3/c135.0.403.403/p403x403/563978_403677049682161_1293450021_n.jpg

« Ateliers France Bleu », lundi 30 juillet au 4 août et lundi 6 au vendredi 10 août 2012, de 5h10 à 5h15 - Podcast : « Histoires de cinéma » (par Thibaud Gaudry, Atelier Provence Alpes Méditerranée) - Les Vacances de monsieur Hulot ; Un singe en hiver ; Le Jour le plus long

« Master class » (Pascal Mérigeau, Forum des Images), France Culture, samedi 4 août 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast – Rediffusion à 1h26 : Michel Blanc (23 novembre 2011)

« Pendant les travaux, le cinéma reste ouvert » (Stéphane Bou et Jean-Baptiste Thoret), France Inter, lundi 6 au vendredi 10 août 2012, de 11h05 à 12h00, avec, à 11h50, « Marcel Ophuls, sa vie, son œuvre, son siècle) » (par Stéphane Bou) - Podcast : « Bruce Lee. Et si Chaplin avait eu des muscles ? » (6 août ; avec Bernard Bénoliel, directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française) ; « Les biopics » (7 août) ; « Le cinéma peut-il aider à sauver son couple ? » (8 août ; avec Charlotte Garson, critique aux Cahiers du cinéma et à Études) ; « Et si la censure avait du bon ? Autour du code Hays » (9 août ; avec Christian Viviani) ; « Pourquoi le cinéma de science fiction broie-t-il du noir ? » (10 août ; avec Philippe Rouyer, critique à Positif)

- rappel des émissions déjà diffusées : « Pourquoi faut-il aimer la série B ? » (2 juillet ; avec Jean-Pierre Dionnet, journaliste et scénariste) ; « Dirty Harry est-il devenu démocrate ? » (3 juillet ; avec Bernard Benoliel, directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française, auteur d’un livre sur Clint Eastwood) ; « A quoi servent aujourd’hui les critiques de cinéma ? » (4 juillet ; avec Luc Lagier et Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la Critique) ; « S’ennuyer au cinéma est-il bien raisonnable ? » (5 juillet ; avec Thierry Jousse, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, réalisateur, acteur et producteur d’émissions sur France Musique) ; « De quoi Renoir est-il le nom ? » (6 juillet ; avec Charlotte Garson, critique de cinéma, et Antoine de Baecque, critique et historien du cinéma) ; « Sommes-nous tous des zombies ? » (9 juillet ; avec François Angelier, journaliste, producteur radio et écrivain) ; « Les films d’action doivent-ils toujours aller plus vite ? » (10 juillet ; avec Olivier Assayas, ancien critique de cinéma, scénariste et cinéaste) ; « Y a-t-il un meilleur film d’Hitchcock » (11 juillet, avec Nicolas Saada, ancien critique de cinéma et producteur d’émissions de radio, scénariste, directeur de la photo et cinéaste) ; « Du démocrate Tati au tyran De Funès, qui est le drôle ? » (12 juillet ; avec Stéphane Goudet et Emmanuel Dreux) ; « Savons-nous écouter la musique de film ? » (13 juillet ; avec Philippe Cassard, pianiste, producteur d’émissions de radio) ; « Pourquoi "Scarface" est-il devenu un mythe contemporain ? » (16 juillet, avec Laurent Vachaud, entretien critique de cinéma à Positif, scénariste) ; « Critique des médias : et si le cinéma nous avait déjà tout dit ? » (17 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « De quoi les images sont-elles coupables ? De Blow up à Blow out » (18 juillet ; avec Xavier Giannoli, scénariste, réalisateur, producteur) ; « Godard historien du cinéma ? » (19 juillet ; avec Nicole Brenez, historienne, théoricienne, programmatrice, enseignante du cinéma, spécialiste des cinématographies d’avant-garde) ; « Bollywood » (20 juillet ; avec Christian Viviani, critique, historien et professeur de cinéma) ; « Le cinéma d’art et d’essai est-il un genre comme les autres ? » (23 juillet) ; « Comment le cinéma américain digère-t-il le 11 septembre ? » (24 juillet ; avec Samuel Blumenfeld, critique de cinéma) ; « A quoi reconnaît-on un film japonais ? » (25 juillet ; avec Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique) ; « Comment le cinéma fabrique-t-il les stars ? » (26 juillet ; avec N.T. Binh, Critique à "Positif", enseignant, scénariste, réalisateur et producteur) ; « Pourquoi Melville rêvait-il de faire un film où il ne se passe rien ? » (27 juillet ; avec Philippe Rouyer, critique de cinéma) ; « Comment s’est produit le miracle dans le cinéma italien des années 1960 ? » (30 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « À quoi servent les nazis au cinéma ? » (31 juillet ; Frédéric Bas, enseignant, réalisateur et journaliste) ; « Werner Herzog : le dernier des cinéastes aventuriers ? » (1er août ; avec Antoine de Baecque (critique de cinéma et de théâtre, éditeur, historien et professeur de cinéma) ; « Les génériques » (2 août ; avec Alexandre Tylski, chercheur en audiovisuel et professeur de cinéma) ; « Le cinéma porno fait-il encore bander ? » (4 août ; avec Laurent de Sutter et Jacques Zimmer)

« Micro fictions » (Ali Rebeihi), France Inter, lundi 6, mardi 7, mercredi 8 et vendredi 10 août 2012, de 20h30 à 21h20 – avec une chronique de François Forestier, « Marilyn Monroe » : « L’addiction au cinéma et aux séries télé » (6 août ; avec Marion Laine, pour son film A cœur ouvert, Pierre Sérisier, spécialiste des séries télé, Philippe Rouyer, critique de cinéma à Positif) ; « L’érotisme au cinéma » et « Sommes-nous obligés de nous prosterner devant Saint Godard ? » (7 août ; avec Jean-Philippe Tessé, critique de cinéma aux Cahiers du cinéma, Éric Libiot, critique de cinéma à L’Express, et Alexandre Tylski, professeur de cinéma) ; « Le cinéma de Stephen Frears » (8 août ; avec Philippe Rouyer, critique de cinéma à Positif, et Philippe Pilard, auteur d’une Histoire du cinéma britannique, Éditions Nouveau Monde) ; « Les meilleurs films de la saison » (10 août ; avec Philippe Rouyer, critique de cinéma à Positif, Olivier Delcroix, critique de cinéma au Figaro, Xavier Leherpeur, critique à CinéLive et au « Masque et la Plume », et Baptiste Liger)

http://d.yimg.com/i/ng/ne/closer/20100907/18/2299431617-jean-luc-godard-decline-linvitation-hollywoodienne.jpg

« Moi, Marilyn » (Michel Schneider), France Culture, « Les Grandes Traversées », lundi 6 au vendredi 10 août 2012, de 9h09 à 12h00 – Rediffusion dans « Les Nuits » : « Doc », avec Georges Kiejman (avocat et homme politique), François Guérif (éditeur et critique de cinéma), Bernard Comment (éditeur des Fragments, aux éditions du Seuil), Patrick Jeudy (réalisateur de Marilyn, dernières séances d'après le roman de Michel Schneider), Greg Schreiner (directeur du Fan Club International de Marilyn), Sam Schacht (ancien enseignant de l'Actor's Studio), Jonathan Kuntz (professeur de cinéma à l'université de Californie Los Angeles (UCLA)) et David Lodge (écrivain) ; « Débat », « avec des écrivains et poètes, des photographes, des spécialistes de cinéma, des psychiatres, des comédiennes, des témoins survivants de Marilyn et des amoureux de sa légende » ; « Feuilleton » ; « Module », extraits de l’entretien donné par Marilyn à Georges Belmont en 1960

« Les chroniques de l’été » (RTL), été 2012 - Podcast :

- « Le film d’un été » (Stéphane Boudsocq) : « Omar Sy et "Les Dents de la mer" de Steven Spielberg » (9 juillet) ; « Mathilde Seigner et "Une hirondelle a fait le printemps" de Christian Carion » (10 juillet) ; « Benoît Magimel et "Voyage au bout de l’enfer" de Michael Cimino » (11 juillet) ; « Jean-Paul Rappeneau et "Un prophète" de Jacques Audiard » (12 juillet) ; « Claude Brasseur et "Dr No" de Terence Young » (13 juillet) ; « Jean Dujardin et "Indiana Jones" de Georges Lucas [sic] » (16 juillet) ; « Isabelle Huppert et "Le Testament du Docteur Mabuse" » (17 juillet) ; « Bruno Solo et "Les Vikings" de Richard Fleischer » (18 juillet) ; « Rémy Julienne et "Le Gendarme et les gendarmettes" de Jean Girault » (19 juillet) ; « Léa Seydoux et "Batman forever" » (20 juillet) ; « Valérie Lemercier et "La Grande Vadrouille" de Gérard Oury » (23 juillet) ; « Philippe Torreton et "Le Vieux Fusil" de Robert Enrico » (24 juillet) ; « Florent-Emilio Siri et "Out of Africa" de Sydney Pollak » (25 juillet) ; « Charles Berling et "L’Exorciste" de William Friedkin » (26 juillet) ; « Elie Semoun et "Public Enemies" de Michael Mann » (27 juillet) ; « Jamel Debbouze et "Le jeu de la mort" » (30 juillet) ; « Rémi Bezançon et "Il était une fois dans l’Ouest" » (31 juillet) ; « Jane Fonda et "Barbarella" de Roger Vadim » (1er août)

- « Le jour où tout a commencé » (Laurent Marsick) : « Annie Duperey, danseuse » (9 juillet) ; « Jérôme Bonaldi, ouvreur au cinéma » (19 juillet) ; « Elie Semoun, facteur » (23 juillet) ; « Kad Merad, vendeur d’encyclopédies » (24 juillet) ; « Jacques Perrin, commis dans une épicerie » (25 juillet) ; « Bruno Solo, libraire » (25 juillet)

- « Les fabuleuses destinées sur RTL » (Jean-Alphonse Richard) : Jacques Prévert (10 juillet) ; François Truffaut (11 juillet) ; Jane Fonda (13 juillet ; vidéo) ; Roman Polanski (18 juillet ; vidéo) ; Michèle Morgan et Gérard Oury (20 juillet ; vidéo) ; Bourvil (25 juillet ; vidéo) ; Philippe Noiret (26 juillet ; vidéo)


Émissions radiophoniques sur le cinéma de la semaine à venir :

« Diamants sur canapé » (Julien Cernobori), France Inter, samedi 4 août 2012, de 13h20 à 13h30 : Guillaume Gallienne (comédien)

« Chroniques rebelles », Radio Libertaire, samedi 4 août 2012, à 13h30 : « Du projet à la réalisation et à la distribution… », table-ronde avec les réalisateurs Rémy Ricordeau (Putain d’usine), Didier Zyserman (Nosostros del Bauen), Olivier Azam (Je déboule à Kaboul) et Michèle Rollin (La Cité dont l’architecte est un enfant), et la coopérative Les Mutins de Pangée

« Qu’importe le chemin » (Denis Cheissoux), France Inter, samedi 4 août 2012, de 16h05 à 17h00 : Jean-Marc Barr (acteur et réalisateur)

« Le grand bain » (Sonia Devillers), France Inter, mercredi 8 et vendredi 10 août 2012, de 9h00 à 10h00 : « La représentation de la voiture au cinéma », avec Émilie Deleuze (réalisatrice) et Christophe Sahr (scénariste et réalisateur) ; Rencontre avec Jean Labadie (producteur et distributeur)


Rediffusions :

« Plan B pour Bonnaud » (Frédéric Bonnaud), Le Mouv’, août 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast : Best of, notamment Kevin Macdonald (pour son documentaire sur Bob Marley ; mardi 7 août), Alain Cavalier (réalisateur ; jeudi 9 août) et Luc Dardenne (réalisateur, pour son livre Sur l’affaire humaine, Éditions du Seuil ; vendredi 10 août)


Compléments et rappels :

- Grille des émissions de radio spécifiquement consacrées au cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Culture sur le cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Info sur le cinéma, et plus généralement sur la culture (podcast) ; podcast ;

- Liste des émissions récentes de France Inter sur le cinéma ;

- Liste des invités des émissions de radio d’information sur le site "Zapping du paf" ;

- Le fil d’information relatif au cinéma de l’AFP ;

- Émissions télévisées sur le cinéma en "replay.tv" ou "tv replay".

Voir les commentaires

INDÉSIRABLE

1 Août 2012, 23:23pm

Publié par Mister Arkadin

Les trois ou quatre lecteurs réguliers de ce blog se seront peut-être étonnés qu’après avoir rendu compte plusieurs fois du cycle de projections parisiennes "Images d’hier", les 13 mars, 5 avril, 28 avril (présentation par Bibi du Cri de la victoire), 20 septembre (annonce d’une soirée Aimée-Astruc, qui fut mémorable) et 14 novembre 2011, je n’en ai plus parlé du tout en 2012. N’annonçais-je pas, dans le dernier de ces billets, intitulé « "Images d’hier" à venir », que je prévoyais d’y présenter un film à la saison 2011-2012 ? Dans mon dossier informatique « Articles ou livres en projets » (hélas autrement copieux que le dossier « A paraître, déjà parus ou abandonnés »), je retrouve de la documentation sur Le Chevalier sans armure, film sur lequel mon choix s’était donc probablement fixé.

http://img.over-blog.com/200x299/0/51/80/98//LE-CHEVALIER-SANS-ARMURE.jpg

J’aurais pu faire défection, pour manque de temps. Cela ne m’aurait pas empêché de signaler les projections animées par mes petits camarades, ne serait-ce que parce qu’ils sont pour la plupart largement plus compétents que moi. Non, la raison d’un silence, comme dirait l’autre, est qu’il m’a été fait savoir que ma présence parmi les collaborateurs du Champollion, la salle qui accueille cette manifestation, n’était pas souhaitée. Il n’a pu m’être donné d’autre raison à cette éviction que la réception de deux [2] lettres de dénonciation. Ces lettres ne m’ont pas été communiquées, leur contenu ne m’a pas été précisé et la direction a obtempéré sans prendre la peine de me le faire savoir directement. Tout juste ai-je pu apprendre, non les noms des corbeaux, mais quelques indices sur leur identité. L’un serait professeur à l’Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) ; l’autre restant mystérieux, appelons-le Monsieur X.

Voilà, pas de quoi faire un plat de cette scène de la lâcheté ordinaire, dont il serait trop dire que j’en serais la victime, vu qu’il s’agissait d’un petit travail non rémunéré, à destination de quelques happy fews d’une salle de répertoire du Quartier Latin, et non d’une activité régulière ou d’un gagne-pain. Il me tenait moins à cœur pour son importance en lui-même que pour l’honneur que constituaient la participation à une manifestation cinéphilique pointue et la responsabilité de représenter une revue que j’affectionne, Jeune cinéma, pour la possibilité de m’exprimer sur des films, ce que je ne fais pas si souvent que cela (mon sujet de prédilection n’étant qu’indirectement le cinéma, contrairement aux apparences), les abordant plutôt de biais en général, et pour le plaisir pris à passer de l’autre côté du miroir, d’une certaine façon, en n’étant plus seulement l’habitué des salles d’art et d’essai qui ont formé ma cinéphilie à l’adolescence, mais l’une des personnes participant à l’animation de l’une de ces salles, qui n’est en outre pas la moins prestigieuse.

Tant pis, ce n’est pas bien grave, le plus important étant que mon retrait forcé n’aura nulle incidence sur la poursuite d’"Images d’hier", qui, je l’espère, s’apprête à repartir pour un tour en 2012-2013.http://bisonteint.net/wp-content/uploads/2012/07/critique-le-corbeau-clouzot-263x108.jpg

Deux remarques pour finir :

- un peu étonné tout de même qu’il en faille si peu pour obtenir que quelqu’un soit black-listé (deux lettres, je le répète pour réaliser moi-même que cela soit possible !), d’autant qu'il serait presque flatteur pour moi de pouvoir me prétendre un individu menaçant, capable de mettre en danger l’existence d’une salle de spectacles par ma simple participation à l’animation d’une soirée par an, de la compromettre par le souffle d’aura maléfique qui émanerait de ma parole subversive, ma foi, croyez-bien que j’aimerais pouvoir faire l’intéressant, mais j’ai peur d’être bien plus inoffensif que ne le subodorent mes censeurs et ceux qui leur ont obéi le doigt sur la couture du pantalon ;

- ayant obtenu deux prix pour un mémoire soutenu à l’UVSQ, où deux professeurs aussi suspects politiquement et aussi peu réputés que messieurs Pascal Ory et Antoine de Baecque (C1) m’ont attribué deux années de suite la meilleure note qui y était donnée aux mémoires de maîtrise et de DEA, le premier ayant préfacé le livre tiré de ma maîtrise et le second ayant fait appel à moi pour un dictionnaire qu'il a dirigé aux Presses universitaires de France, je trouve ironique, quoiqu’un peu attristant, que cela soit un professeur de cette faculté qui ait réclamé et obtenu si aisément ma tête.


Complément :

(C1) (28 août 2012) qui se trouve être l'animateur régulier des soirées organisées par la revue L'Histoire au Champollion, après l'avoir été des soirées organisées par Libération dans le même établissement, quand il était rédacteur en chef des pages culturelles de ce journal.

Voir les commentaires

CINÉMA ET RADIO : SEMAINE DU 28 JUILLET 2012

30 Juillet 2012, 23:02pm

Publié par Mister Arkadin

Corrections ou rattrapages :

« Grand angle » (Christophe Henning), RCF, mardi 1er mars 2011, 15 mai 2012, de 17h03 à 18h00 – Rediffusion à 23h00, le mercredi suivant, à 4h00, et le jeudi suivant à 19h30 - Podcast : « Retour sur le succès du film Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois », avec Henry Quinson (conseiller monastique du film Des hommes et des Dieux), Philippe Royer (critique cinéma du Pèlerin) et Jean-François Petit (théologien et philosophe) ; « Le cinéma inspiré », avec Michèle Debidour (théologienne, présidente du jury œcuménique à Cannes, auteur de Le cinéma, invitation à la spiritualité, Éditions de l'Atelier), Jean-Claude Raspiengas (Chef du service culture du quotidien La Croix) et Joséphine Lebard (journaliste à Pèlerin)

« Plateformes : Cinéma », France Culture, juillet 2012 : « Serge Daney : 20 ans après » - « 2. Serge Daney, aujourd’hui : un critique pour le temps présent ? » (22 juin 2012), avec Stéphane Delorme rédacteur en chef des Cahiers du cinéma), Jean-Marc Lalanne (rédacteur en chef des « Inrockuptibles » et ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, co-auteur de Fantomas style moderne, de Cocteau et le cinéma – Désordres et d'un essai sur Gus Van Sant), Jean-François Rauger (directeur de la programmation à La Cinémathèque française et critique au Monde), Olivier Séguret (journaliste et critique de cinéma à Libération) et Axelle Ropert (critique, scénariste et réalisatrice) ; « 3. Un critique et des cinéastes », avec Olivier Assayas (cinéaste), Claire Denis (cinéaste, réalisatrice avec Serge Daney d’un film sur Jacques Rivette pour la série « Cinéma, de notre temps »), Jean Douchet (critique et cinéaste, animateur du Ciné-club de La Cinémathèque), Pascal Kané (cinéaste, réalisateur de deux films avec Serge Daney, Le cinéphile et le village et De l'autre côté du racisme) et Serge Le Péron (critique, puis cinéaste, réalisateur de Serge Daney : le cinéma et le monde)

« Médiagora » (Claude Carrez), RCF, vendredi 13 juillet 2012, à 21h00 – Rediffusion le samedi à 3h00 et 12h00 : « Henry Fonda, le juste », avec Michel Cieutat (critique de cinéma à Positif)


Émissions d’été :

« Master class » (Pascal Mérigeau, Forum des Images), France Culture, samedi 28 juillet 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast – Rediffusion à 1h26 : Robert Guédiguian (27 octobre 2011)

« Pendant les travaux, le cinéma reste ouvert » (Stéphane Bou et Jean-Baptiste Thoret), France Inter, lundi 30 juillet au vendredi 3 août 2012, de 11h05 à 12h00, avec, à 11h50, « Marcel Ophuls, sa vie, son œuvre, son siècle) » (par Stéphane Bou) - Podcast : « Comment s’est produit le miracle dans le cinéma italien des années 1960 ? » (30 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « Les blockbusters savent-ils penser ? » (31 juillet) ; « Quel fut le miracle dans le cinéma italien des années 1960 ? » (1er août) ; « Les génériques de films » (2 août ; avec Alexandre Tylski) ; « Le cinéma porno fait-il encore bander ? », avec Laurent de Sutter et Jacques Zimmer

- rappel des émissions déjà diffusées : « Pourquoi faut-il aimer la série B ? » (2 juillet ; avec Jean-Pierre Dionnet, journaliste et scénariste) ; « Dirty Harry est-il devenu démocrate ? » (3 juillet ; avec Bernard Benoliel, directeur de l’Action culturelle à la Cinémathèque française, auteur d’un livre sur Clint Eastwood) ; « A quoi servent aujourd’hui les critiques de cinéma ? » (4 juillet ; avec Luc Lagier et Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la Critique) ; « S’ennuyer au cinéma est-il bien raisonnable ? » (5 juillet ; avec Thierry Jousse, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, réalisateur, acteur et producteur d’émissions sur France Musique) ; « De quoi Renoir est-il le nom ? » (6 juillet ; avec Charlotte Garson, critique de cinéma, et Antoine de Baecque, critique et historien du cinéma) ; « Sommes-nous tous des zombies ? » (9 juillet ; avec François Angelier, journaliste, producteur radio et écrivain) ; « Les films d’action doivent-ils toujours aller plus vite ? » (10 juillet ; avec Olivier Assayas, ancien critique de cinéma, scénariste et cinéaste) ; « Y a-t-il un meilleur film d’Hitchcock » (11 juillet, avec Nicolas Saada, ancien critique de cinéma et producteur d’émissions de radio, scénariste, directeur de la photo et cinéaste) ; « Du démocrate Tati au tyran De Funès, qui est le drôle ? » (12 juillet ; avec Stéphane Goudet et Emmanuel Dreux) ; « Savons-nous écouter la musique de film ? » (13 juillet ; avec Philippe Cassard, pianiste, producteur d’émissions de radio) ; « Pourquoi "Scarface" est-il devenu un mythe contemporain ? » (16 juillet, avec Laurent Vachaud, entretien critique de cinéma à Positif, scénariste) ; « Critique des médias : et si le cinéma nous avait déjà tout dit ? » (17 juillet ; avec Jean-François Rauger, critique de cinéma au Monde, programmateur de la Cinémathèque française) ; « De quoi les images sont-elles coupables ? De Blow up à Blow out » (18 juillet ; avec Xavier Giannoli, scénariste, réalisateur, producteur) ; « Godard historien du cinéma ? » (19 juillet ; avec Nicole Brenez, historienne, théoricienne, programmatrice, enseignante du cinéma, spécialiste des cinématographies d’avant-garde) ; « Bollywood » (20 juillet ; avec Christian Viviani, critique, historien et professeur de cinéma) ; « Le cinéma d’art et d’essai est-il un genre comme les autres ? » (23 juillet) ; « Comment le cinéma américain digère-t-il le 11 septembre ? » (24 juillet ; avec Samuel Blumenfeld, critique de cinéma) ; « A quoi reconnaît-on un film japonais ? » (25 juillet ; avec Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique) ; « Comment le cinéma fabrique-t-il les stars ? » (26 juillet ; avec N.T. Binh, Critique à "Positif", enseignant, scénariste, réalisateur et producteur) ; « Pourquoi Melville rêvait-il de faire un film où il ne se passe rien ? » (27 juillet ; avec Philippe Rouyer, critique de cinéma)

« Micro fictions » (Ali Rebeihi), France Inter, mercredi 25, mardi 31 juillet, 2 et 3 août 2012, de 20h30 à 21h20 : « Christopher Nolan est-il le nouveau Kubrick ? », avec Laurent Aknin (critique de cinéma et auteur du passionnant Mythes et idéologies du cinéma américain) et Jacky Goldberg (journaliste aux Inrockuptibles, viendront débattre de la question) ; « Walt Disney est-il un grand artiste ? », avec Pierre Lambert (Spécialiste du cinéma d'animation, auteur de Walt Disney, l’âge d’or, Éditions Démons et merveilles), Laurent Valière (Journaliste), Frédéric Martel (Ecrivain, journaliste) et Marie Sauvion (Critique cinéma et journaliste au Parisien) ; « Nous l’avons tant aimé, le cinéma italien », avec Jean Antoine Gili (historien du cinéma, auteur du Cinéma italien, Éditions de la Martinière) ; « Sélection DVD », avec Laurent Boudon (écrivain), Éric Libiot et Baptiste Liger (critiques de cinéma à L’Express) et Jean-Philippe Tessé (Cahiers du cinéma)

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/9/6/4/9782732447469.jpga/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/9/6/4/9782732447469.jpg

« Moi, Marilyn » (Michel Schneider), France Culture, « Les Grandes Traversées », lundi 30 juillet au vendredi 3 août 2012, de 9h09 à 12h00 – Rediffusion dans « Les Nuits » : « Doc », avec Georges Kiejman (avocat et homme politique), François Guérif (éditeur et critique de cinéma), Bernard Comment (éditeur des Fragments, aux éditions du Seuil), Patrick Jeudy (réalisateur de Marilyn, dernières séances d'après le roman de Michel Schneider), Greg Schreiner (directeur du Fan Club International de Marilyn), Sam Schacht (ancien enseignant de l'Actor's Studio), Jonathan Kuntz (professeur de cinéma à l'université de Californie Los Angeles (UCLA)) et David Lodge (écrivain) ; « Débat », « avec des écrivains et poètes, des photographes, des spécialistes de cinéma, des psychiatres, des comédiennes, des témoins survivants de Marilyn et des amoureux de sa légende » ; « Feuilleton » ; « Module », extraits de l’entretien donné par Marilyn à Georges Belmont en 1960

« Couleurs d’été » (Olivier Nahum), France Musique, lundi 30 juillet au vendredi 3 août 2012, de 0h00 à 1h00 : « La musique… des cinéastes » (par Charles-Pierre Vallière)


Émissions radiophoniques sur le cinéma de la semaine en cours :

« Diamants sur canapé » (Julien Cernobori), France Inter, samedi 28 juillet 2012, de 13h20 à 13h30 : Henry Chapier (critique de cinéma et réalisateur)

« Figures libres », France Culture, dimanche 29 juillet 2012, de 20h30 à 22h00 - Podcast : « Génération générique ! », avec Tristan Garcia (écrivain, philosophe), Ariane Hudelet (universitaire, spécialiste des génériques de séries tv), Gilles Gallud (producteur de télévision) et Alexandre Tylski (universitaire, spécialiste des génériques de cinéma)

« Trait d’Histoire » (Éric Godelier), RCF, mercredi 1er et jeudi 2août 2012, de 10h30 à 11h00 : Simone Signoret

« Passion classique » (Olivier Bellamy), Radio Classique, jeudi 2 août 2012, à 18h00 : Coline Serreau (réalisatrice et actrice)

« En sol majeur », RFI, vendredi 3 août 2012, à 12h10 : Rithy Panh (documentariste)

« Médiagora » (Claude Carrez), RCF, vendredi 3 août 2012, à 21h00 – Rediffusion le samedi à 3h00 et 12h00 : « 50 ans après, que reste-il de Marilyn ? »


Rediffusions :

« Le Tête-à-tête » (Frédéric Taddéï), France Culture, samedi 28 juillet 2012, de 13h00 à 14h00 – rediffusion de l’émission du dimanche 30 octobre 2011 : Fanny Ardant (actrice)

« Au cœur de l’histoire » (Franck Ferrand), jeudi 2 août 2012, de 13h00 à 14h00 – rediffusion de l’émission du lundi 2 avril : « Marilyn s’est-elle suicidée ? », avec Bernard Cras (critique de cinéma) et Michel Schneider (psychanalyste, auteur de Marilyn, dernières séances, aux éditions Gallimard), à l’occasion d’une « Journée spéciale Marilyn pour le film My Week with Marilyn, de Simon Curtis » (sortie le 4 avril 2012)

« Plan B pour Bonnaud » (Frédéric Bonnaud), Le Mouv’, juillet/août 2012, de 17h00 à 18h00 - Podcast : Best of, notamment Chantal Akerman, pour son film La Folie Almayer, et Charles Berberian, pour la BD Cinérama (Fluide Glacial)

« Sur les docks, l'heure du documentaire » (Pierre Chevallier), France Culture, 1er août 2012 – rediffusion de l’émission du 17 juillet 2011 : Jacques-Yves Cousteau (océanographe et cinéaste), avec notamment Franck Machu, auteur de Un cinéaste nommé Cousteau. Une œuvre dans le siècle (Éditions du Rocher)


Compléments et rappels :

- Grille des émissions de radio spécifiquement consacrées au cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Culture sur le cinéma ;

- Liste des émissions récentes de France Info sur le cinéma, et plus généralement sur la culture (podcast) ; podcast ;

- Liste des émissions récentes de France Inter sur le cinéma ;

- Liste des invités des émissions de radio d’information sur le site "Zapping du paf" ;

- Le fil d’information relatif au cinéma de l’AFP ;

- Émissions télévisées sur le cinéma en "replay.tv" ou "tv replay".

Voir les commentaires

Y A-T-IL UN CORNIAUD DANS LA SALLE ?

28 Juillet 2012, 23:04pm

Publié par Mister Arkadin

Pire que les projections éclair, voici les projections en VF only. Ce n'est très certainement pas la première fois, mais cela se remarque plus quand il s'agit d'un film, distribué sous le titre Les Trois corniauds (BA), de réalisateurs connus, les frères Farelly : une salle à Paris (une séance par jour), une en banlieue, quelques-unes en province. Mais que de la VF. A quoi bon dès lors un compte rendu favorable dans les Inrocks

http://desmond.imageshack.us/Himg833/scaled.php?server=833&filename=thethreestoogesposter05.jpg&res=landing


Compléments :

(1er août 2012) : ... apparement non, guère de corniaud dans la salle, puisque le film ne passe déjà plus en région parisienne (encore trois salles en province).

(7 août 2012) : Dommage que cette sortie éclair ne nous ait pas permis d'apprécier les débuts à l'écran du mannequin le plus hot du moment, Kate Upton (son deuxième second rôle, en fait, puisqu'elle apparaît dans Le Casse de Central Park)  :

 

http://idata.over-blog.com/6/01/48/17/cotentin-web-1/Cotentin-web-2/Cotentin-web-3/cotentin-web-4/Cotentin-web-5/cotentin-web-6/cotentin-web-6/Cotentin-web-8/kate-upton-nonne-sexy.jpg

http://www.howtomakeit.com/wp-content/uploads/Kate-Upton-9.jpg


Voir les commentaires