Mister Arkadin

Articles avec #critique - histoire

LIBRE JOURNAL DU CINÉMA, 16 DECEMBRE 2021 : « LES AUTRES, LE CINÉMA ET PHILIPPE D’HUGUES »

27 Décembre 2021, 18:49pm

Publié par Mister Arkadin

Les invités du "Libre journal du cinéma" du 16 décembre 2021 (enregistrement) étaient Philippe d’Hugues (écrivain, critique et historien du cinéma) et Philippe Ariotti (comédien), à l’occasion de la parution des "mémoires intempestifs" du premier, Ma vie et le cinéma (Via Romana, novembre 2021, 2 tomes, 950+XVI p.).

Ont été évoqués, parmi les films en salles :
- Boîte noire, de Yann Gozlan
- L’Evénement, d’Audrey Diwan
- West Side Story, de Steven Spielberg
- Cry Macho, de Clint Eastwood (BA)
- La Pièce rapportée, de Peretjatko
- La Panthère des neiges, de Vincent Munier et Sylvain Tesson
- La Beauté du monde, de Christine Carron

et parmi les publications récentes :
- Dans le fauteuil du quatrième rang. Deux cents films des années 1968-1981, de Michel Mourlet (Ed. France Univers, 2021)
- Ils y viennent tous au cinéma ! L’essor d’un spectacle populaire (1908-1919), catalogue d’exposition à Bordeaux dirigé par Laurent Véray (Ed. Le Passage, 2021)
- Forfaiture, de Laurent Véray (Presses Universitaires de Lyon, 2021)

 

---

Chansons diffusées :


- Parlez-moi d’amour, par Lucienne Boyer, lauréat du premier Grand prix du disque, créé par Dominique Sordet et Emile Vuillermoz, décerné par un jury constitué par l’hebdomadaire Candide

Grand Prix du Disque (Louis Lumière, Gustave Charpentier, Maurice Yvain, Lucienne Breval, Maurice Emmanuel, Émile Vuillermoz, Dominique Sordet)

- Lilli Marleen, par Lale Andersen

---

Prochaine émission : jeudi 13 janvier 2022.

Voir les commentaires

LIBRE JOURNAL DU CINÉMA DU 19 NOVEMBRE 2020 : VAGABONDAGE CINÉPHILIQUE

16 Novembre 2020, 18:20pm

Publié par Mister Arkadin

L'invité principal du "Libre journal du cinéma" de jeudi, 19 novembre 2020, est Michel Marmin, journaliste, écrivain et critique de cinéma, à l'occasion de la sortie de son livre Cinéphilie vagabonde (Éditions Pierre-Guillaume de Roux), recueil de chroniques parues principalement dans Éléments et Spectacle du monde, ainsi que quelques publications littéraires (Contre Littérature, Livr'Arbitres).

Interviendra également Hugues Moreau (archiviste et écrivain), pour un hommage au critique de cinéma Jean Collet, récemment disparu.

Il ne sera en revanche probablement pas question du documentaire Hold Up, les médias de grand chemin se chargeant d'assurer la promotion de ce reportage.

Voir les commentaires

OUBLIÉS ET MÉCONNUS (3) : "L’ENTRE-DEUX-GUERRES"

2 Mai 2016, 23:01pm

Publié par Mister Arkadin

Le troisième volet de ma série sur les oubliés et méconnus de la critique de cinéma en France vient de paraître dans le numéro 48 de la Lettre du SFCC (mai 2016, p.22-23).

Il y est question de André Beucler, Albert Bonneau, Benjamin Crémieux, Francis de Croisset, Daniel-Rops, Joseph Delteil, Jean Dorsenne, Michel Georges-Michel, Philippe Hériat, Gérard d’Houville, Francis de Miomandre, Jean Paulhan, René Thevenin, Jean Variot et Léon Werth.

Voir les commentaires

OUBLIÉS ET MÉCONNUS DE LA CRITIQUE

5 Mai 2015, 23:55pm

Publié par Mister Arkadin

 

(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Vient de paraître, dans la dernière Lettre du Syndicat français de la critique de cinéma (n°46, mai 2015, p.22-23), un premier inventaire des "oubliés et méconnus" de la critique : Allégret, Blin, Cayatte (et Lamour), Cloche, Daven, Decoin, Diamant-Berger (Henri et Maurice), Carlo-Rim, Spaak et Trenet. 

(André Daven)

Voir les commentaires

POUR LA CRÉATION D'"UNE CRITIQUE POSITIVE, STIMULANTE"

3 Mars 2015, 10:52am

Publié par Mister Arkadin

Un ouvrage sur les rapports entre Hollywood et le régime nazi durant les années 1930 a suscité un assez grand émoi : Collaboration, le pacte entre Hollywood et Hitler, de Ben Urwand, Éditions Bayard, 2014, 544 pages, 26 euros (presse : 1 - 2 - 3 - 4). On y découvre le soin avec lequel les dignitaires nazis examinaient la production américaine et à quel point ils savaient se montrer persuasifs pour obtenir qu'elle corresponde à leurs souhaits.

On ne s'étonnera pas que pour illustrer cet épisode de l'histoire du cinéma, je choisisse de reproduire un document relatif à la critique, document (Hebdo-Film, 9 décembre 1933, page 11) dans lequel ce n'est pas en direction des USA que les autorités du Reich pointaient leurs regards, mais en direction de leur voisin favori :

Voir les commentaires

CHRISTIAN, HOWARD, PIERRE ET FRÉDÉRIC

21 Octobre 2012, 23:02pm

Publié par Mister Arkadin

De L’Ami de mon père (Seuil, mai 2000, 224 p.), écrit par Frédéric Vitoux (ancien critique à Positif), peuvent être retenus par le cinéphile ses souvenirs du début des années 1960, où est très présent Christian de la Mazière (dont Vitoux garde en mémoire les propos sur Hollywood, et sur Kim Novak), un camarade de prison de son père, Pierre Vitoux (1), après la Libération, rendu célèbre par sa présence dans un documentaire fameux de Marcel Ophuls (confer compte rendu du livre de Pierre Laborie Le Chagrin et le venin).

Parmi les nombreux autres passages sur sa cinéphilie naissante, dont certains très savoureux (notamment celui où Vitoux dit être allé voir Hiroshima mon amour et Cléo de cinq à sept, et s’être persuadé qu’il avait aimé), je retiens plus encore celui de la page 180 : « j’empruntais les quais rive gauche vers la nouvelle cinémathèque de Chaillot pour une rétrospective Howard Hawks, deux à trois films par jour en moyenne » (juillet 1963). FV enchaîne sans transition par « Mon père avait renoncé à me convaincre de préparer l’École navale au lycée de Brest. » Il ne paraissait pas se douter que ce même père, né en 1908, avait vanté les mérites de HH dès 1932 ! Page 172, FV écrit qu’ « Impressions d’Allemagne », série d’articles publiée en 1932 dans Le Petit Parisien, marque les débuts de FV dans le journalisme. Or, parallèlement, Pierre Vitoux publia trois contributions fort intéressantes à la chronique « Le Cinéma » d’un mensuel parisien, La France active (« Organe de toutes les formes de l'activité nationale » dirigé par Gilles Normand), entre février et avril 1932. A redécouvrir grâce à Gallica, mine inépuisable !

La-France-active--1932-03-15--A13-N126--P.Vitoux.jpg

 


(1) Également évoqué dans un autre volume de souvenirs familiaux, Clarisse (Fayard, janvier 2008, 256 p.). Frédéric Vitoux a aussi livré quelques souvenirs sur son père dans une émission sur France Inter.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>