Mister Arkadin

LJC DU 5 JUILLET 2018 : QUELS FILMS VOIR EN CE MOMENT ?

23 Août 2018, 16:57pm

Publié par Mister Arkadin

Le "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 7 juin 2018 [1], que j’ai dirigé, a été consacré à l’actualité des films, avec Jean-Max Méjean (critique de cinéma, à Jeune cinéma et pour le site Internet "iletaitunefoislecinema.com"), Anne Brassié (journaliste, écrivain, animatrice de l’émission « Perles de culture » sur TV-Libertés) et Arthur de Watrigant (critique de cinéma à L’Incorrect et pour le site de ce magazine, chronique « À voir ou à faire, c’est la semaine cinéma de L’Incorrect »).

JMM a parlé des films suivants :

- "Trois Visages" de Jafar Panahi, prix du scénario au dernier festival de Cannes ;

- "The Cakemaker" de Ofir Raul Graizer ;

- "Bajirao Mastani" de Sarajay Leela Bhamsali, qui sort le 25 juillet 2018 ;

AB des suivants :

- "Bécassine" de Bruno Podalydès ;

- "La Rébellion cachée" de Daniel Rabourdin, disponible en DVD ;

- "Volontaire" de Hélène Fillières, à mettre en relation avec le livre signé par Anne Brassié avec Stéphane Bignon Cessez de nous libérer (Éditions Via Romana) et sur lequel l’invité suivant est aussi revenu ;

- "Bienvenue en Sicile" de Pif ;

AdW :

- "3 Billboards. Les Panneaux de la vengeance" de Martin McDonagh ;

- "Centaure" de Aktan Arym Kubat ;

- "Au poste !" de Quentin Dupieux.

J’ai pour ma part évoqué "Mes Provinciales" de Jean-Paul Civeyrac et "Jeunesse aux cœurs ardents" de Cheyenne Marie Carron, en renvoyant à l’émission avec Philippe d’Hugues du dimanche 10 juin 2018, ainsi que "Tully" de Jason Reitman.

Par ailleurs, quelques nécrologies ont été prononcées :

- Claude Bernard-Aubert (26 mai 1930 – 25 juin 2018), réalisateur, notamment de Patrouille de choc et de Charlie Bravo (cf. article d’Alain Sanders dans le numéro hors série sur le cinéma du quotidien Présent), et de films pornographiques sous le pseudonyme de Burd Toranbaree ;

- René Gilson (8 septembre 1921 – 6 juin 2018), critique de cinéma (Cinéma, Présence du cinéma) et réalisateur ;

- Claudine Eizykman (1945 – 22 juin 2018), réalisatrice, vidéaste, professeur de cinéma à Paris VII (Vincennes) et auteur de La Jouissance cinéma (10/18, 1976) ;

- Maurice Lemaître (23 avril 1926 – 2 juillet 2018), artiste, cinéaste, poète lettriste, journaliste au Libertaire (où il publia en 1950 une enquête « Que pensez-vous du procès Céline ? » - cf. Le Bulletin Célinien, juin 2018) ;

- Claude Lanzmann (27 novembre 1925 – 5 juillet 2018), journaliste, écrivain et réalisateur.

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la stationScripts des anciennes émissions (2005-2014).

---

Illustration sonore : Concerto pour piano n°21 en ut majeur (K.467) de Mozart, entendu dans le film "Bécassine".

---

 

Voir les commentaires

LJC DU 7 JUIN 2018 : À LA DÉCOUVERTE DE PIERRE RISSIENT, HOMME DE CINÉMA

12 Juin 2018, 22:19pm

Publié par Mister Arkadin

 

Les invités du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 7 juin 2018 [1], que j’ai dirigé (enregistrement), étaient Laurent Chollet (éditeur, écrivain et historien de la cinéphilie) et Bernard Martinand (cofondateur du Nickel Odéon, ancien programmateur de la Cinémathèque française), pour un hommage à Pierre Rissient.

A été évoqué la ressortie en salles de son second et dernier film, Cinq et la peau.

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la station, librement pendant une semaine, dans les archives pour les adhérents, ensuite. Scripts des anciennes émissions (2005-2014).

 

Voir les commentaires

UNE PETITE SOEUR DE MAUREEN O'HARA AVEC LES YEUX DU LOUP DE TEX AVERY (ET) L'AIR BENÊT DE GEORGES CLOONEY

4 Juin 2018, 12:01pm

Publié par Mister Arkadin

« Elle est devant l’entrée de la boîte. Une merveille. Du genre à vous faire croire que l’on réussira un jour à construire un monde où tout serait luxe, calme et volupté. Une fée celtique. Une petite sœur de Maureen O’Hara. » (p.11)

 

« Elle s’est garée comme elle a pu, les places sont chères sur le boulevard, et elle se dirige vers la porte comme si elle flottait dans l’air. Deux rombiers, largement imbibés, et pas seulement d’alcool, l’interpellent avec les yeux du loup de Tex Avery, mais sans agressivité. » (p.11)

« Des mouvements sont perceptibles du côté du couloir. Une voix d’homme qui chuchote. Une autre qui lui répond.

- Tu as entendu ?

- Ouais… Comme disait Raimu, y’a des inconnus dans la casbah… » (p.34)

« Pour me fondre dans la masse, j’ai mis ma casquette irlandaise, genre L’Homme tranquille (tu parles…), et Jocelyne porte un foulard qui cache ses cheveux roux. » (p.64)

« Je dis "qui d’autre" avec l’air benêt de Georges Clooney nous vendant son caoua à coup de what else ? Mais je suis inquiet. » (p.65)

« Elle est aérienne. Le maquillage des autres filles est un brin outrancier. Pas le sien. Elle occupe l’espace sans jamais en faire trop. Mais sensuellement. Les clients ne s’y trompent pas qui, si Madame Stella ne veillait au grain, se jetteraient sur elle avec l’appétit du loup de Tex Avery. » (p.71)

 

« - Couchez-vous, ne bougez plus ! On a la situation sous contrôle !

Tu parles, Charles… Je fais une tentative de médiation avec les "assiégés" :

- Rachid, tu sors tranquillement avec tes gus, les mains en l’air ! Sinon on te fait un remake d’Apocalypse Now !

Je n’ai pas dû être assez convainquant. » (p.123)

Extraits de Le Hussard fonce dans le tas, roman d’Alain Sanders, Éditions Auda Isarn, mai 2018, 144 p.

Voir les commentaires

LJC DU 10 MAI 2018 : CLAUDE AUTANT-LARA

10 Mai 2018, 12:45pm

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 10 mai 2018 [1], que j’ai dirigé (enregistrement), était Jean-Paul Bleys (professeur de français, latin, grec et d’histoire du cinéma), pour sa biographie Claude Autant-Lara (préface de Bertrand Tavernier, Lyon / Paris, Institut Lumière / Actes Sud).

Est intervenu au téléphone en fin d’émission Francis Bergeron (journaliste et écrivain, rédacteur en chef du quotidien Présent), pour le numéro hors-série n°2 (mai-juin 2018) du quotidien Présent (« Ras le bol de Cannes ? Vive le cinéma politiquement incorrect ? »), paru le 3 mai 2018

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la station, librement pendant une semaine, dans les archives pour les adhérents, ensuite. Scripts des anciennes émissions (2005-2014).

Voir les commentaires

LJC DU 12 AVRIL 2018 : JEUNESSE AUX CŒURS ARDENTS, DE CHEYENNE-MARIE CARRON

18 Avril 2018, 00:18am

Publié par Mister Arkadin

 

Les invités du "Libre journal du Cinéma" (LJC) du jeudi 12 avril 2018 [1], que j’ai dirigé (enregistrement), étaient Marie-Noëlle Tranchant (journaliste au Figaro) et Hugues Moreau (archiviste et essayiste), à propos du film de Cheyenne-Marie Carron [2], Jeunesse aux cœurs ardents.

Il a aussi été question :

- d’un pot à l’Institut National d’Histoire de l’Art (Inha, 2 rue Vivienne, Paris, 2e), mercredi 18 avril 2018 (à 18h), en mémoire du critique André Bazin (18 avril 1918 – 11 novembre 1958), à l’occasion de son centenaire et de la parution prochaine de ses œuvres complètes aux éditions Macula ;

- des disparitions d’Isao Takahata (1935-2018), metteur en scène de films d’animation, et de Clément Rosset (1939-2018), philosophe (auteur de Propos sur le cinéma, aux PUF) ;

- du cinéaste Éric Rohmer, sur lequel Hugues Moreau a dirigé en 2017 un ouvrage collectif publié chez Pierre-Guillaume de Roux (Le Paradis français d’Éric Rohmer) [3] et qui sera l’objet d’une soirée le 2 mai 2018 au ciné-club du cinéma de Vincennes (projection de Ma nuit chez Maud, puis table ronde avec Marie-Christine Barrault et Hugues Moreau) ;

- des films Ready Player One (de Steven Spielberg), La Prière (de Cédric Kahn) et Mes provinciales (de Jean-Paul Civeyrac) ;

- de la rétrospective Chris Marker à la Cinémathèque française (à partir de mai 2018) ;

- de publications récentes : dossiers Michel Mohrt et Bernard de Fallois de la revue Livr’Arbitres ; dossiers Pierre Tchernia et Valérie Lagrange de la revue Schnock ; Le Dernier des occupants, polar de Thierry Bouclier (Éditions Auda Isarn, collection « Le Lys noir ») ;

- et d’une publication à venir : numéro sur le cinéma du quotidien Présent (dir. Francis Bergeron, hors-série n°2, mai-juin 2018, à paraître le 2 mai 2018).

---

Notes :

[1] L'émission peut aussi être écoutée sur le site officiel de la station, librement pendant une semaine, dans les archives pour les adhérents, ensuite. Scripts des anciennes émissions (2005-2014).

[2] Cheyenne-Marie Carron a été reçue au "Libre journal du cinéma" le 26 novembre 2015 pour présenter son film Patries.

[3] Ce livre avait été présenté plus longuement lors de l’émission du 6 juillet 2017.

---

Illustration sonore de l’émission : Gnossienne, n°1, d’Éric Satie.

---

 

Voir les commentaires

LIBRE JOURNAL DU CINÉMA DU 15 MARS 2018 : "LA TRANSFORMATION BAZIN"

15 Mars 2018, 18:21pm

Publié par Mister Arkadin

L’invité du "Libre journal du cinéma" (LJC) du 15 mars 2018 (enregistrement) était Laurent Le Forestier (professeur d’histoire et d’esthétique du cinéma à l’université de Lausanne, et secrétaire d’édition de 1895, la revue de l’ARHRC), pour son livre La Transformation Bazin, dont voici la présentation sur le site des Presses Universitaires de Rennes (avril 2017) :

« Cet ouvrage propose d’étudier les discours sur le cinéma en France entre 1945 et 1949 et, au sein de cet ensemble, d’interroger la relation entre la reconnaissance progressive des écrits baziniens, et leur dimension profondément interdiscursive. Il émet l’hypothèse que cette caractéristique joue un rôle central dans ce phénomène de reconnaissance, en même temps qu’elle constitue un ferment essentiel de la méthode de scientifisation de la pensée sur le cinéma mise en place progressivement par Bazin. »

L’actualité cinématographique a rapidement été abordée en première partie :

- film : "L’Apparition", de Xavier Giannoli ;

- prix : Césars du meilleur film attribué à "120 battements de cœur par minute" (Robin Campillo) [un point de vue favorable au film, par Antoine Gaudin] ;

- publication : « Promesses et déceptions d'un cinéma africain subversif : d'Ousmane Senbène à Abderrahmane Sisseko », par Dany Colin, dans Europe-Afrique même combat contre le mondialisme (Éditions des livres noirs) ;

- nécrologies : André S. Labarthe (critique et documentariste) ; Idrissa Ouedraogo (cinéaste) ; Jacques Richard (historien du cinéma).

L’attention a enfin été attirée sur deux publications risquant de disparaître (suivant de près trois autres titres de la droite dite "nationale", Le Spectacle du monde, La Nouvelle Revue d'Histoire et L'Action Française 2000), au vu de leurs difficultés financières actuelles :

- le quotidien "Présent", qui a publié début mars un remarquable numéro hors série "Céline, Maurras, la nouvelle épuration littéraire", coordonné par Francis Bergeron ;

- l’hebdomadaire "Minute", qui publie fréquemment des articles très documentés sur le cinéma, par exemple « Exhibe bon porc ! » (par Jeanne Smits, le 31 janvier 2018), à propos d’une décision du Conseil d’État (relative au décret du 9 février 2017 sur les « scènes de sexe non simulées » ne devant plus automatiquement entraîner l’interdiction d’un film au moins de 18 ans).

Enfin, il a été question du cinéaste, scénariste et ancien critique Jean-Charles Tacchella lors de la discussion sur la critique des années 1940-1950. Jean-Charles Tacchella les évoque dans ses mémoires, récemment publiés chez Séguier, qui complètent son livre Les Années éblouissantes. Le cinéma qu'on aime 1945-1952, publié avec Roger Thérond en 1988.

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>