Mister Arkadin

Articles avec #libre journal du cinema

LJC DU 10 JUILLET 2008

30 Juin 2008, 20:09pm

Publié par Mister Arkadin


Vacances à venir obligent, a été enregistré ce matin le "Libre journal du cinéma" qui sera diffusé le jeudi 10 juillet à midi. Sous la conduite de Philippe d'Hugues et en compagnie de Philippe Ariotti, il a été question de l' actualité des disparitions (José Baldizzone, Joseph Pevney, Jean Desailly, Roger Icart, Cyd Charisse, Jean Delannoy), des distinctions (élection de Jean-Loup Dabadie à l'Académie française), des films sortis en salles (Les Citronniers ; Affaire de famille ; A Swedish Love Story ; Valse avec Bachir ; Phénomènes ; Maradona par Kusturica ; Le Monde de Narnia. 2. Prince Caspian ; La Soledad ; Au bout de la nuit ; Katyn), de la Cinémathèque française ("Graziella") et des publications ("Luchino Visconti" ; "Cinéma et attraction. Pour une nouvelle histoire du cinéma").
Comme d'habitude, malgré
le talent d'animateur de Philippe d'Hugues et tous ses efforts pour que chacun puisse dire le maximum de choses dans le peu de temps imparti (1 heure 25 toutes les quatre semaines pour parler de toute l'actualité du cinéma, et parfois de son histoire), je regrette de n'avoir pas eu le temps d'annoncer la reprise de La Fiancée de Frankenstein par les cinémas Actions, la série d'émissions sur le cinéma d'animation que propose France Inter tout l'été, ce qui aurait été bienvenu à propos de Valse avec Bachir (le seul film que je conseillerais quasiment sans réserve en ce moment), d'évoquer le centenaire de Tex Avery, de conseiller l'intégrale Kaurismaki en DVD, de dire un mot du recueil cinépoétique d'Eric Moreau, de commenter  le rapport du club des 15 (dirigé par la cinéaste Pascal Ferran), Le milieu n'est plus un pont mais une faille, et le formidable essai de Renaud Camus (1), La Grande déculturation (reprise de l'éditorial n°45 de son site "L'In-nocence"), qui donne des clés de compréhension des difficultés du cinéma français à rencontrer son public bien aussi pertinentes que les considérations presque exclusivement économiques du "rapport Ferran".
Peut-être aurai-je la possibilité de revenir sur ces sujets lors du prochain LJC, le 7 août prochain, que j'aurai l'honneur de diriger en l'absence de Philippe d'Hugues.

Note et lien complémentaire :
(1) Renaud Camus était l'un des deux invités d'Alain Finkielkraut le 14 juin dernier (France Culture, "Répliques" ; émission pouvant être récupérée ici).
- Script de l'émission sur le blog de Radio Courtoisie

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27