Mister Arkadin

Articles avec #acteurs

ENTRE ROMI ET SARA

8 Octobre 2008, 22:28pm

Publié par Mister Arkadin


Lundi soir, j'ai le choix entre un train Sara et un Romi.
Même sur le quai d'une gare parisienne, pas moyen d'échapper au cinéma quand on a l'esprit déformé par des années de cinéphilie ! 

Voir les commentaires

DOMINIQUE ZARDI

10 Juillet 2008, 05:30am

Publié par Mister Arkadin

Bel entretien la semaine dernière sur Radio Courtoisie avec Dominique Zardi, "gueule" du cinéma français, à l'occasion de la sortie de son dernier livre, Le Monde des truands. Du cinéma à la réalité. Émission à récupérer ici, dans laquelle il est également question de Félix Fénéon Si je continue à publier des articles de plus en plus courts, il faudrait que je songe à m'inspirer du virtuose des nouvelles en trois lignes  !

Complément (5 mars 2010) : j'apprends que Dominique Zardi s'appellait en fait Emile Jean Cohen-Zardi. Ce n'est pas le Cohen (que je n'ignorais pas) qui m'intéresse en l'occurrence, mais les deux prénoms Emile Jean, qui se trouvent être les mêmes que ceux de Jean Emile Vuillermoz, personnage auquel j'ai consacré une bonne partie de mes recherches et publications.

Voir les commentaires

ROSCOE ET LES NUITS DE DÉBAUCHE DE HOLLYWOOD

19 Mai 2008, 16:22pm

Publié par Mister Arkadin

Comme d'habitude, le festival de Cannes offre l'occasion aux journaux et magazines de consacrer au cinéma moults dossiers d'un intérêt très divers. Dans celui que Télérama consacre cette semaine aux stars, Laurent Rigoulet reprend quelques-uns des récits de Kenneth Anger sur "Hollywood, ville perdue dans ses nuits de débauche". Il raconte notamment par le menu la triste histoire de Roscoe Fatty Arbuckle, que j'ai évoqué ici même. Une magnifique photo d'un film de Roscoe, tirée de la prestigieuse collection Kobal,  accompagne l'article. La voici :

Voir les commentaires

À MOINS QUE... MARILYN...

17 Avril 2008, 23:00pm

Publié par Mister Arkadin

Il n'est pas rare que ce soit en marge de ses recherches, subrepticement, par hasard, que l'on trouve les documents les plus intéressants. Aussi faut-il autant que possible ne pas hésiter à se disperser un peu et à laisser vagabonder ses yeux lorsque l'on dépouille une revue et ne pas se limiter à chercher ce que l'on était venu y trouver. En vertu de ce principe, c'est en consultant pour une tout autre raison le numéro 764 de l'hebdomadaire de Jacques Laurent Arts (2-8 mars 1960) que j'ai trouvé une légende de photo qui m'a particulièrement ému. "Les étoiles qui meurent", lit-on sous une photographie de Marilyn Monroe. Sauf qu'il s'agit là du titre qui introduit les photos d'autres stars hollywoodiennes (Marlène Dietrich, Greta Garbo, Ava Gardner). Le titre au dessus de Marilyn la place "au zénith", en compagnie d'Anthony Perkins et Audrey Hepburn.
Quant à la légende relative à MM, il prend une résonance tout autre qu'à l'époque : "Sa carrière n'est donc pas près d'être finie"... "à moins que les sautes d'humeur de son caractère impossible...". Lire cet "à moins que" ravive une sorte de "nostalgie posthume", alimentée par des espérances conjuguées au futur antérieur d'un temps que nous n'avons pas vécu.

Complément (26 septembre 2009) : j'apprends que cet "art" de la découverte subreptice s'appelle la sérendipité.

Voir les commentaires

LE DERNIER DES GÉANTS ?

10 Avril 2008, 06:25am

Publié par Mister Arkadin

À chaque disparition d’un grand acteur américain, on se dit qu’il s’agissait peut-être du "dernier des géants". En réfléchissant un peu, on se rappelle qu’il en reste encore quelques-uns, ne serait-ce que Paul Newman (Charlton Heston est mort depuis la rédaction de cet article, mais je ne l’aurais de toute façon pas compté parmi les géants, malgré La Soif du mal…). Cependant, à l’annonce de la mort de Richard Widmark, survenu avant-hier, difficile de ne pas se dire que peu d’entre eux doivent avoir passé le siècle et que plus grand-chose nous relie à "l’âge d’or hollywoodien".


Cela devait bien arriver un jour, se dit-on aussi. Un pincement au cœur tout de même à propos de Widmark, l’admirable interprète du Carrefour la mort de Henry Hataway. Je me souviens qu’à la mort de Jean-Pierre Cassel, j’avais comparé ce dernier à Widmark pour leur propension à jouer des personnages imbuvables, alors même que l’on pouvait deviner que ses deux acteurs devaient être charmants dans la vie courante.

Pincement au cœur également en pensant qu’il n’y a plus de « Dernière séance » pour diffuser un hommage en prime time. Heureusement que la vidéo a pris le relais pour que nos enfants ne soient pas complètement privés de tous les merveilleux westerns qui ont enchanté nos soirées d’enfance et nos discussions de cours de récréation, La Flèche brisée par exemple (qui passe à Paris ces temps-ci), Le Trésor du pendu (celui qui m’a le plus marqué), ou ce 3h10 pour Yuma, dans lequel ne joue pas Widmark, mais dont vient de sortir en salles un remake pas inintéressant (1).


Note et lien complémentaire :

(1) Un point commun entre les deux derniers films cités : le nom d’un personnage, le fameux Ben Wade de 3h10 et le Jake Wade du Trésor (Titre original : The Law and Jake Wade).

- un papier astucieux sur le rictus de Widmark, comparé à celui de Nicholson sur le blog Cinéchanges.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3