Mister Arkadin

CENSURE DU REGARD

7 Juin 2009, 23:10pm

Publié par Mister Arkadin

L'un des points de ralliement les plus constants de la critique de cinéma en France, depuis les années 1920, est le combat contre la censure. Aussi, à l'instar de mon confrère Albert Montagne, expert en la matière, me serais-je volontiers fait l'écho de cette tradition en signalant dès mercredi dernier le chantage aux subventions que la mairie de Paris a fait peser sur l'Entrepôt afin que soit annulée la projection de Sans forme de politesse. Regard sur la mouvance Dieudonné, film de Béatrice Pignède et Francesco Condemi. Pour préserver la dominante cinéphilique de ce mini-site et ne pas jouer un rôle trop majeur dans les résultats des élections européennes d'hier, dimanche, vu l'influence que ce billet n'aurait pas manqué d'avoir sur mes dizaines de millions de fidèles lecteurs partout en Europe, je ne le fais qu'aujourd'hui, pour le principe, que le film, que je n'ai pas vu au moment où j'écris, en vaille la peine ou non. L'avantage, avec Internet, c'est que nous avons désormais des moyens de contourner les diktats des tolérants, en l'occurrence ici, pour se faire une idée par nos propres yeux et en exerçant notre propre entendement. Nul doute en tout cas que notre très chère Caroline Fourest,  infatigable prêtresse de la liberté et de la lutte contre l'intolérance, si prompte à dénoncer les ingérences dans la programmation des salles (cf. mon billet du 2 février dernier), organisera dans Charlie Hebdo une pétition pour que ce film puisse être diffusé le plus largement possible : « Étonne-moi ! », comme aurait dit Cocteau !


Complément (24 décembre 2009) : une sortie en salle(s) de ce film a été annoncée pour le 16 décembre 2009, la bande annonce ayant été diffusée sur les sites donnant les programmes de cinéma (par exemple celui du Figaroscope) et Le Monde lui ayant consacré une notule critique sous la plume de Thomas Sotinel, tandis que Marianne lui réglait son compte sous le titre « La mouvance rance » (par Alexis Lacroix, 12-18 décembre 2009, p.72, rubrique « Culture : le meilleur de la semaine » [!?!]). Pourtant, le film n'est toujours visible que sur le Net, pour des raisons que j'ignore.